/regional/troisrivieres/mauricie

Du renfort venu de loin pour aider les travailleurs de la santé de la Mauricie

Une nouvelle cohorte de travailleurs de la santé malgaches est arrivée en Mauricie il y a deux semaines, pour prêter main-forte aux résidences des Bâtisseurs.

• À lire aussi: À quand la vaccination de la population générale à Montréal?

• À lire aussi: COVID-19 : l'Afrique du Sud suspend la vaccination au Johnson & Johnson

• À lire aussi: 15 000 doses supplémentaires et vaccination de nuit à Québec

Quatre se sont installés à Louiseville, trois autres à La Tuque. «Ça va augmenter notre qualité de soin, parce que c'est du monde très attentionné», s'est réjoui Sophie Gettliffe, directrice générale de la résidence de Louiseville.

En tout, l'entreprise a recruté 54 de travailleurs à Madagascar pour pallier la pénurie de main-d’œuvre dans ses installations, un peu partout au Québec.

«Ce sont des gens qui ont de l'expérience, ce sont déjà des infirmiers, il y a des médecins, des sages-femmes, des anesthésistes», fait valoir Édith Bolduc, directrice régionale des résidences des Bâtisseurs. Les nouvelles recrues devront toutefois recommencer au bas de l'échelle. C'est à titre de préposés aux bénéficiaires qu'ils ont été engagés. «Eux ils arrivent avec leur diplomation de soins infirmiers, mais ce n'est pas transférable ici, ce n'est pas des infirmiers au Québec», a souligné à regret Manon Côté, directrice générale à la résidence de La Tuque.

Après deux semaines de quarantaine, les nouveaux arrivants se préparent à leur premier quart de travail et apprivoisent leur nouvel environnement. «C'est différent, parce que chez nous, à Madagascar, il n'y a pas de chauffage dans les maisons», a expliqué Sylvine Nunesse Korreia, qui a fait visiter son nouvel appartement à l'équipe de TVA nouvelles. Tous les travailleurs sont logés à même la résidence, le temps qu'ils trouvent à s'installer dans la communauté, fait-on valoir.

Pour les nouveaux travailleurs, la plus grande surprise a peut-être été de constater à leur arrivée au Québec qu'il existait une telle chose que des résidences pour aînés. «Chez nous, les aînés restent avec la famille jusqu'à leurs derniers jours», a témoigné Zolinia Razafindrakato.

L'accueil semble chaleureux, tant à La Tuque qu'à Louiseville. Il faut dire que les travailleurs étaient attendus depuis deux ans. L'opération recrutement a débuté en 2019. Une équipe avait été dépêchée à Madagascar, où plus de 1500 travailleurs auraient manifesté leur désir de venir tenter leur chance au Québec. Moins de 60 d'entre eux auront finalement été retenus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.