/news/coronavirus

Forcer des couples à porter le masque dehors est «démesuré»

Veronique Larouche et Samuel Fortin couple port du masque dehors

Photo Jean-François Racine

Respectueux des règles sanitaires, un jeune couple qui n’habite pas à la même adresse croit que la nouvelle mesure les forçant à porter le masque à l’extérieur est la goutte qui fait déborder le vase.

Véronique Larouche et Samuel Fortin, de Québec, peuvent se voir à l’intérieur sans être masqués, mais doivent dorénavant porter un couvre-visage pour aller faire une marche dans le quartier.  

En couple, Véronique Larouche et Samuel Fortin doivent désormais porter le masque à l'extérieur puisqu'ils n'habitent pas à la même adresse.

Photo Jean-François Racine

En couple, Véronique Larouche et Samuel Fortin doivent désormais porter le masque à l'extérieur puisqu'ils n'habitent pas à la même adresse.

Le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, a reconnu mardi que cette nouvelle règle peut paraître « incohérente ».  

La jeune femme de 19 ans et son copain de 21 ans devront même se tenir à deux mètres de distance lorsqu’ils marchent à l’extérieur.

Les deux font pratiquement vie commune, mais officiellement, ils ne détiennent pas de preuve de résidence conjointe.

Les amies Alex et Charlotte marchaient dans les rues de Québec avec leur masque et à deux mètres de distance, mardi, respectant ainsi les nouvelles consignes du gouvernement Legault.

Photo Stevens LeBlanc

Les amies Alex et Charlotte marchaient dans les rues de Québec avec leur masque et à deux mètres de distance, mardi, respectant ainsi les nouvelles consignes du gouvernement Legault.

« Ça va trop loin »  

« C’est un peu démesuré. Dans les commerces, ça va, mais dans la rue ? Beaucoup de gens qui suivaient les règles vont décrocher parce que ça va trop loin », affirme Véronique Larouche.

Le Dr Arruda a admis mardi qu’aucune « étude contrôlée » n’appuyait toutefois cette nouvelle mesure sanitaire imposée aux Québécois.

« L’objectif qu’on a principalement, ce n’est pas d’écœurer les gens, c’est de les protéger », a-t-il insisté.

Véronique Larouche est loin d’être antivaccin ou complotiste. Elle déplore que dans la plupart des familles, les mesures sanitaires créent parfois des frictions parce que des désaccords surgissent.

« Ça fait simplement peur aux gens. Je ne veux pas de contravention non plus. Je ne sais pas ce que je vais faire », ajoute-t-elle.

De son côté, Samuel Fortin aimerait que les règles soient claires et stables au lieu de varier constamment. « Ça se contredit un peu trop. J’ai vu des policiers jouer au basket avec des jeunes sans masque, mais mes amis en groupe de huit à l’île d’Orléans ont eu un ticket de rassemblement. »

Pas de preuve  

À Montréal, d’autres jeunes ont critiqué cette nouvelle mesure qui sera difficile à appliquer selon une jeune femme de 19 ans.    

« Comment ils vont savoir qu’on n’habite pas ensemble ? Je ne me promène pas avec mon bail ! » s’exclame Lili Saldivar Bernal, qui prenait du soleil en amoureux au parc Jeanne-Mance.

Elle y voit surtout une manière d’encourager le plus grand nombre de gens à porter le masque à l’extérieur.

« Je ne savais pas ! » a avoué Sam, en apprenant qu’elle était techniquement hors-la-loi en ne portant pas de masque, puisqu’elle et son copain n’habitent pas à la même adresse.

— Avec la collaboration de Nora T. Lamontagne, Geneviève Lajoie et Agence QMI, Vincent Larin 

Ce que vous devez savoir sur le port du couvre-visage à l’extérieur  

En zone rouge, les activités extérieures sont permises en groupe de huit personnes maximum. Le port du couvre-visage est obligatoire lorsque les gens ne résident pas à la même adresse.     

En zone orange, les activités extérieures sont permises en groupe de douze personnes maximum. Le port du couvre-visage est obligatoire lorsque les gens ne résident pas à la même adresse.     

La distanciation de deux mètres entre les gens ne provenant pas de la même bulle familiale doit s’appliquer en tout temps.     

Constat d’infraction pour les récalcitrants : 1550 $        

Situations où il n’est pas nécessaire de porter le couvre-visage 

lorsque les gens sont de la même bulle familiale     

lorsque les personnes sont assises à deux mètres de distance     

les enfants de moins de 10 ans n’ont pas à porter le masque     

le port du masque n’est pas obligatoire pour la baignade et les sports nautiques