/finance/homepage

Le déficit commercial du Canada a doublé en 2020

Blocus ferroviaires, chute du pétrole, pandémie; la dernière année a été difficile sur le plan économique, au point où le Canada a doublé son déficit commercial international en 2020, évalue Statistique Canada dans un rapport publié mercredi.

Au cours de la dernière année, les importations de marchandises ont grandement chuté pour se chiffrer à 561 milliards $, en baisse de 8,5 %. Or, les exportations ont encore plus écopé en tombant à 524 milliards $, en baisse de 12,4 %, si bien que le déficit commercial a atteint 37,3 milliards $, contre 15,4 milliards $ en 2019.

En ajoutant les services dans la balance, le déficit commercial grimpe à 44,8 milliards $ en 2020, contre 36,9 milliards $ en 2019.

La pandémie a évidemment bouleversé les achats et les ventes, mais la COVID-19 est loin d'être la seule responsable des déboires commerciaux canadiens.

«À la fin de l'année 2019, une usine de montage de véhicules automobiles a fermé ses portes en Ontario, une grève dans l'industrie ferroviaire a perturbé la circulation des biens et la rupture d'un pipeline au Dakota du Nord, qui a duré des semaines, a eu des répercussions sur les exportations de pétrole brut vers les États-Unis», a énuméré Statistique Canada. Les blocus ferroviaires de l'hiver 2020 et les tensions commerciales, notamment avec la Chine, ont aussi tiré vers le bas les exportations.

Le pétrole, principal coupable

Le secteur pétrolier a particulièrement souffert au Canada, alors que le prix du baril d'or noir était même passé momentanément sous les 0 $ au printemps, du jamais vu.

La valeur des ventes d'énergie a chuté à 74,3 milliards $ en 2020, en baisse de 36,6 %, soit la plus importante de tous les secteurs économiques. «Les exportations de pétrole brut étaient à l'origine de plus des trois quarts de la baisse», a précisé Statistique Canada, en soulignant que la valeur du pétrole brut s'était écrasée de 83,9 % entre décembre 2019 et avril 2020.

Malgré les bouleversements engendrés par la pandémie, particulièrement au printemps 2020 où l'activité économique est tombée au point mort avec nombre de fermetures d'usines et de commerces, l'activité totale du commerce de marchandises du Canada, qui combinent les exportations et importations, n'a chuté que de 10,4 %.

En comparaison, lors de la crise économique de 2009, le commerce total s'était écrasé de 20,4 % au pays.