/news/law

Le forcené de Longueuil formellement accusé

L’homme en crise qui a provoqué tout un déploiement policier à Longueuil à la suite d’un grave conflit familial a été formellement accusé, mercredi, au palais de justice de Longueuil.

• À lire aussi: Homme en crise à Longueuil : la conjointe livre un récit à glacer le sang

• À lire aussi: Forcené de Longueuil : un voisin a tenté de protéger la famille

• À lire aussi: Homme en crise: comment la policière a-t-elle pu manquer sa cible?

André Gionet Houle fait face à 13 chefs d'accusation, dont voies de fait, voies de fait graves, menaces et agression armée. L'homme de 36 ans, qui possède des antécédents judiciaires, a comparu de son lit d’hôpital. Il sera de retour devant le tribunal jeudi pour son enquête sur remise en liberté.

Gionet Houle aurait «disjoncté» à la suite d’un conflit familial portant sur la garde de son bébé. Sa conjointe, Sylvie Giroux, a raconté en entrevue à TVA Nouvelles être encore très ébranlée par les événements qui se sont joués mardi en après-midi dans le secteur de LeMoyne.

Selon ses dires, son conjoint aurait battu sa cousine, un autre homme sur place, en plus de les mordre profondément au visage.

André Gionet Houle - courtoisie

Toujours selon son témoignage, Gionet Houle aurait été intoxiqué par des médicaments et de l’alcool lorsque l’altercation a éclatée. Il se serait saisi de couteaux pour s’en prendre aux personnes sur place.

Il s’est ensuite retrouvé dans la rue, menaçant notamment une policière qui a tiré quatre fois dans sa direction avec son arme de service, sans l’atteindre.

En juin 2020, TVA Nouvelles avait rencontré l'accusé au parc Émilie-Gamelin, à Montréal, où il avait notamment admis être un consommateur de crack.

Il demeure détenu jusqu'à sa prochaine comparution.

Dans la même catégorie