/news/coronavirus

L’obligation du port du masque à l’extérieur a été mal expliquée, déplore l’opposition

Le resserrement des consignes entourant le port du masque à l’extérieur n’a pas été assez bien expliqué par le gouvernement Legault, estiment les partis d’opposition.

«Je me dis: si tu sors avec un masque à l'extérieur, tu ne te trompes pas en fait», a résumé la cheffe libérale, Dominique Anglade, pour illustrer la complexité des mesures en place.

Selon elle, les explications fournies par le directeur national de la santé publique, le Dr Horacio Arruda, pour justifier cette nouvelle mesure sanitaire ne sont pas «parfaitement claires».

Ce dernier a admis mardi qu’aucune «étude contrôlée» n’appuyait l’élargissement de l’obligation de porter un masque à l’extérieur.

Le couvre-visage est désormais obligatoire dès que deux personnes ne résidant pas à la même adresse pratiquent une activité en plein air. Cette restriction s’applique même aux couples qui n’habitent pas ensemble.

Selon le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, c’est au gouvernement de mieux expliquer ses consignes.

«Ce n'est pas normal que ça bouge autant, ce n'est pas normal que ce soit aussi difficile à comprendre et à suivre, a-t-il tranché. La clarté des consignes, c'est un ingrédient essentiel à l'adhésion envers les consignes, c'est un principe élémentaire.»

Mais les parlementaires ont-ils convaincu les Québécois du bien-fondé de cette mesure?

«Je vais volontairement m’abstenir de répondre à cette question puisqu’il faut favoriser l’adhésion le plus possible aux mesures et ne sachant pas [...] sur quelles données ils se sont basés, je ne peux pas vraiment commenter», a indiqué le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon.

Dans la même catégorie