/news/culture

Mick Jagger et Dave Grohl font équipe sur «Eazy Sleazy»

Le Britannique Mick Jagger a sorti avec le leader des Foo Fighters Dave Grohl « Eazy Sleazy », un titre bondissant plein de guitares énergiques et d’ironie sur les travers d’une époque chamboulée par le coronavirus dont il espère bientôt tourner la page.

Disponible sur Youtube et les réseaux sociaux, « Eazy Sleazy » raille réunions Zoom et privations, chatouille le cuisinier qui s’improvise pour échapper à l’ennui derrière les murs d’une prison à domicile.

Le chanteur des Rolling Stones moque les conspirationnistes et fantasmes autour du vaccin, « Bill Gates est dans mon sang », « la terre est plate et froide », mais aussi l’arrivée tardive de la deuxième dose. Et lance que « bientôt tout ça ne sera qu’un souvenir qu’il faudra penser à oublier ».

« C’est une chanson que j’ai écrite sur le fait de sortir du confinement, avec un optimisme dont on a tant besoin », a commenté dans un communiqué Mick Jagger, 77 ans, ravi de sa collaboration avec Dave Grohl.

« C’est difficile de mettre des mots sur ce que signifie pour moi l’enregistrement de cette chanson avec Sir Mick », a déclaré l’ancien batteur de Nirvana, « c’est au-delà d’un rêve qui devient réalité ». « Juste au moment où je pensais que la vie ne pouvait pas devenir plus dingue... et c’est la chanson de l’été, sans aucun doute ! », a ajouté l’artiste américain de 52 ans.

Ce titre offre un contraste saisissant avec une autre légende du rock, Van Morrison, qui a sorti en septembre dernier trois chansons dans lesquelles il dénonçait le confinement comme liberticide et accusait les scientifiques d’ « inventer des faits tordus ».