/news/coronavirus

Toujours pas de contrôles prévus à la frontière Québec-Ontario

Bridge across a river, Alexandra Bridge, Ottawa River, Ottawa, O

Photo Fotolia

Québec et Queen's Park n'ont pas l'intention d’imposer des contrôles à la frontière malgré les inquiétudes de Montréal et les variants du virus qui font des ravages en Ontario.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: COVID-19: l’Outaouais incapable de reprendre le contrôle

• À lire aussi: Maintenant 4000 cas en moyenne par jour en Ontario

Au cabinet de François Legault, on ne prévoit pas d'instaurer de barrages entre les régions du Québec ni procéder à la fermeture de la frontière avec l’Ontario «à ce moment-ci», car aucune recommandation formelle en ce sens n’a été envoyée par la santé publique.

Même son de cloche à Queen’s Park, où l’on souligne que des mesures sévères sont déjà mises en place dans la province, comme l’ordre de rester à la maison sauf pour des raisons essentielles.

«Nous savons que de nombreux Ontariens sont dans une situation qui les oblige à faire régulièrement des allers-retours entre les deux provinces, notamment les travailleurs de la santé et de première ligne, et la fermeture des frontières interprovinciales aurait de graves répercussions», a fait savoir l’attachée du premier ministre ontarien Doug Ford.

Du côté du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, on assure toutefois être «en discussion à ce sujet» avec les autres provinces, ainsi qu’avec Santé Canada et l’Agence de Santé publique du Canada.

Lors de la première vague, des barrages routiers avaient été installés entre les deux provinces, notamment entre Ottawa et Gatineau.

La Dre Drouin presse le pas

La directrice de la santé publique de Montréal, la Dre Mylène Drouin, a indiqué en entrevue à LCN mardi qu’elle souhaitait voir plus de contrôles entre les frontières de l’Ontario et du Québec.

«Je ne dirais pas qu’il faudrait carrément fermer la frontière, mais il y a certainement un contrôle à faire avec l’Ontario», a dit la Dre Drouin, indiquant être particulièrement inquiète à propos du variant brésilien.

L'Ontario et l'Outaouais dans le rouge

L’Ontario connaît actuellement sa pire période au niveau de la contagion depuis le début de la pandémie. Le nombre de nouveaux cas déclarés dans la province dépasse régulièrement les 4000 infections quotidiennes.

La région englobant la ville d’Ottawa et la ville voisine de Gatineau est particulièrement affectée.

L’Outaouais est de retour en zone rouge depuis le 31 mars. Avec un nombre record de 231 nouveaux cas en une seule journée mardi, la directrice du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Outaouais, France Dumont, a déploré un «tsunami» de cas de COVID-19.

En point de presse mercredi, la Dre Brigitte Pinard, directrice de la santé publique par intérim de l’Outaouais, a insisté sur le besoin «d’harmoniser» les mesures sanitaires des deux côtés de la frontière.

«Est-ce qu’il y a un besoin de rajouter des points de contrôle aléatoires? C’est à suivre. Advenant que la situation ne se stabilise pas, c’est une mesure que l’on devra regarder», a-t-elle avancé.

Le maire d’Ottawa, Jim Watson, a indiqué en point de presse mercredi qu’un contrôle accru à la frontière avec Gatineau n’était «pas une priorité» puisqu’il n’avait toujours pas reçu d’avis en ce sens de la santé publique de la Ville.

M. Watson a cependant appelé aux citoyens à rester à la maison.

Dans la même catégorie