/regional/estduquebec/basstlaurent

Mise en valeur du secteur des plages à Sept-Îles

La Ville de Sept-Îles souhaite se faire encore plus accueillante pour les touristes cet été. Le secteur des plages, long de 12 kilomètres, sera ainsi mis en valeur.

L'an dernier, les températures chaudes et le contexte de pandémie ont attiré plusieurs citoyens de la ville, mais aussi bon nombre de touristes pour qui ce site est une révélation.

«Les touristes, quand ils arrivent à Sept-Îles, ils ne se doutent pas de la grandeur et de l’immensité de nos plages. Lorsqu’ils repartent, ils reviennent émerveillés», a indiqué jeudi l'agente aux communications de Tourisme Sept-Îles, Josy Anne Dufour.

Le boom touristique de l’été dernier a poussé la Ville de Sept-Îles à améliorer et à mieux identifier les accès aux plages.

Des interventions seront faites à 10 endroits différents. Quelque 130 000 $ seront investis cet été pour du déboisement, du nivellement de terrain, de la signalisation et de légères infrastructures.

«On fait un aménagement très léger de certains accès aux plages pour les rendre plus propres et plus sécuritaires. Quand on arrive près des roches, il y aura un escalier à trois endroits où c’est accidenté», a précisé à TVA Nouvelles le directeur des Travaux publics de la Ville de Sept-Îles, Michel Tardif.

Tous les touristes attendus cet été, il faut les loger quelque part. Afin de mieux gérer les débordements causés par le manque de places en camping, un règlement municipal a été adopté récemment. Ainsi, 21 places de stationnement réparties sur six sites différents à travers la ville seront accessibles pour un maximum de deux nuitées aux propriétaires de véhicules récréatifs.

Dans une deuxième phase de développement l’an prochain, quelques places pour motorisés pourraient être aménagées aux plages de façon permanente.

«Pourquoi ne pas mettre l’emphase sur les magnifiques plages, emmener les gens ici, camper, dormir devant l’eau. On est en train de développer le concept pour le "van life" proche des plages», a indiqué Josy Anne Dufour.

Quand les réservations en ligne pour le camping municipal ont été disponibles il y a deux semaines, 350 inscriptions ont été effectuées en à peine une heure, un indice qui permet de croire à une saison touristique bien occupée.