/news/culture

Mort de Michel Louvain : «j’ai traversé une nuit d’horreur» -Michèle Richard

ART-DENISE BOMBARDIER

Sébastien St-Jean / Agence QMI

L’une des grandes amies de Michel Louvain, Michèle Richard, se dit complètement bouleversée par la mort soudaine de la légende du show-business québécois, décédé à 83 ans mercredi soir. 

• À lire aussi: «Quelle élégance, quelle beauté, quelle icône» -Patsy Gallant

• À lire aussi: Michel Louvain décède à 83 ans

• À lire aussi: Les artistes pleurent Michel Louvain

Mme Richard qui a côtoyé Michel Louvain tout au long de sa carrière, a déclaré à TVA Nouvelles avoir passé une nuit très difficile peu après avoir appris son décès. 

«J’ai traversé une nuit d’horreur. D’horreur», a répété Mme Richard, visiblement secouée.

Mme Richard a dit éprouver une peine aussi grande qu’à la mort de son père, le bien-aimé Ti-Blanc. 

«La dernière fois que j’ai eu autant de peine, c’est à la mort de mon père. (...) J’entends encore son rire dans mes oreilles, comme s’il était là.»

La chanteuse dit avoir appris la mort de Michel Louvain mercredi, en toute fin de soirée.

En plus d’avoir fait une brève déclaration à TVA Nouvelles, la chanteuse a aussi publié un bref message sur sa page Facebook. 

«J’ai passé une nuit d’émotions et d’une grande tristesse . Michel Louvain n’est plus. Je suis attéré et sans mots. Je me console à savoir qu’il ne souffrira plus. La douleur est aussi grande que le décès de mon papa.»

La nouvelle d’une grande tristesse a surpris plusieurs amis du chanteur de charme, qui a été hospitalisé au début avril en raison d’un cancer de l’œsophage.

En entrevue à l’émission Le Québec Matin, Renée Martel, aussi une grande amie de Michel Louvain a rapporté qu’il se sentait malade au cours de l’hiver. Sa maladie aurait été fulgurante.  

Dans des entrevues accordées au début de la pandémie, Michel Louvain avait dit avoir peur de ne plus pouvoir donner de concerts en raison de la crise sanitaire au Québec. 

Dans la même catégorie