/news/culture

Quasi-noyade de son fils : une chanson pour tourner la page

GEN-CHANTEUR-FILS-OUTAOUAIS

Jadrino Huot / AGENCE QMI

Un chanteur de l’Outaouais considère qu’il peut enfin tourner la page sur un événement traumatisant de sa vie avec un «single» dont les paroles relatent la quasi-noyade de l’un de ses enfants au fond de la piscine familiale.

Le 8 juillet 2013 restera à jamais gravé dans la mémoire de Daniel Guay. À cette date, il est à la maison avec l'un de ses jumeaux, William, alors âgé de 2 ans et 9 mois. Tout en complétant les préparatifs pour un séjour en camping, il jette régulièrement un œil à son fils, atteint d’un trouble du spectre de l’autisme, qui saute sur le trampoline.

Nulle crainte pour la piscine creusée, son pourtour est clôturé. C’était toutefois sans savoir que l’un des poteaux de la clôture était mal fixé à sa base, pouvant ainsi créer un trou assez grand pour que l’enfant puisse s’y faufiler.

En moins de deux, le garçon se trouve au fond de la piscine. Le papa saute à toute hâte par-dessus la clôture pour extirper son fils hors de l’eau. Aucun souffle ne sort de la bouche du bambin. Heureusement, Daniel Guay connaissait les manœuvres de réanimation à prodiguer dans un cas semblable. À la cinquième insufflation, son bébé crache du liquide et se met de nouveau à respirer, bien que difficilement.

«On ne pense pas que ça peut nous arriver, car on se définit comme bon parent, présent et vigilant. Tout va bien, puis tout peut basculer en un moment», raconte le sympathique trentenaire, originaire de Gatineau.

Chanson  

Daniel Guay parle encore aujourd’hui avec beaucoup d’émotions de cette journée qui aurait pu virer au drame. Même si ses enfants sont devenus d’excellents nageurs, il a toujours peur des plans d’eau. Chaque épreuve de sa vie réveille en lui de douloureux souvenirs, du moins, jusqu’à tout récemment, alors qu’il a enregistré une chanson qui raconte son histoire.

«Cette chanson a été pour moi une libération. Elle est remplie d’émotions, mais aussi de messages d’espoir et de réconfort», confie le chanteur qui foule les scènes du Québec depuis une vingtaine d’années au sujet de son tout premier titre: «Ça n’arrive pas qu’aux autres».

Les noyades ont presque doublé à travers la province en 2020 par rapport à l’année précédente, une douzaine d’entre elles touchant des enfants de 14 ans et moins. Dans cette optique, Daniel Guay invite les parents à redoubler de prudence alors que la saison estivale approche à grands pas.

«J’ai eu de la chance, ça s’est bien terminé dans mon cas. Il ne faut cependant pas se croire au-dessus de tout, car, comme le dit ma chanson, ça n’arrive pas qu’aux autres», soutient le chanteur.