/news/coronavirus

Régions chaudes: les élèves du primaire de retour sur les bancs d’école avant les ados

Dans les régions chaudes, les élèves du primaire pourraient revenir sur les bancs d’école avant les adolescents du secondaire, a fait savoir jeudi François Legault.  

• À lire aussi: Qualité de l’air dans les écoles: Roberge modifiera les tests l'an prochain

• À lire aussi: La population est d’accord avec les pouvoirs exceptionnels du gouvernement, croit Legault

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Les établissements scolaires sont fermés dans la Capitale-Nationale, en Chaudière-Appalaches et en Outaouais, où le virus et son variant sont très actifs. Les écoliers de la maternelle jusqu’à la cinquième année du secondaire doivent suivre leurs cours à distance.  

Le premier ministre ne cache pas sa hâte de pouvoir donner le feu vert au retour des enfants en classe dans ces trois régions, où la situation épidémiologique est préoccupante. Pour l’heure, les mesures d’urgence s’appliquent au moins jusqu’au 25 avril.  

François Legault n’entrevoit pas pour le moment la possibilité que les fermetures d’écoles puissent se prolonger jusqu’à la fin de l’année scolaire. «Je ne pense pas», a-t-il dit.  

L’apprentissage en ligne étant beaucoup plus ardu chez les plus jeunes, les élèves du primaire seront priorisés pour le retour en classe.  

«Le plus vite possible retourner les enfants dans les écoles primaires, puis ensuite, au secondaire le plus rapidement, dans les prochaines semaines», a-t-il précisé, en mêlée de presse à l’Assemblée nationale.