/news/law

Un présumé abuseur peut recouvrer la liberté

Photo Fotolia

Le sexagénaire qui aurait utilisé son statut «d’homme de ménage» pour se rapprocher d’un jeune adolescent et en abuser sexuellement a pu recouvrer la liberté, jeudi, moyennant de sérieuses conditions.  

• À lire aussi: Accusé d’avoir agressé un ado

Rickey Belziles, 60 ans, accusé de leurre, d’incitation à des contacts sexuels, de contacts sexuels et de production de pornographie juvénile, devra résider dans son appartement de la 8e Avenue et aviser la Cour s’il désire changer d’adresse.  

Le poursuivant, Me Louis-Philippe Desjardins, a demandé au tribunal d’interdire à Belziles de se trouver chez le plaignant, à son lieu de travail ou d’études, ou de communiquer avec lui ou les membres de sa famille.  

Il lui a également été interdit d’utiliser internet ou un cellulaire permettant d'y accéder, et il ne peut se trouver en présence de personnes de moins de 16 ans.   

Rappelons que Belziles aurait profité du confinement lié à la pandémie pour se rapprocher de l’adolescent, avec qui il aurait eu des contacts sexuels, voire des relations sexuelles complètes, en plus de nombreux échanges à caractère sexuel par l'intermédiaire des réseaux sociaux.  

Il reviendra devant la Cour à la fin mai.

Dans la même catégorie