/news/society

Conventions collectives: les enseignants invités à se prononcer sur l’entente de principe

Rear view of a student or teacher with long brunette hair writing on a blank green blackboard or chalkboard with copyspace

Photo Adobe Stock

Les enseignants vont être invités à se prononcer sur l’entente de principe qui a été conclue jeudi entre la Fédération autonome de l’enseignement (FAE) et le Conseil du trésor concernant le renouvellement des conventions collectives.

• À lire aussi: Nouvelle grève éclair dans les écoles

• À lire aussi: Conventions collectives: la FAE s’entend avec Québec

• À lire aussi: Menace de grève générale illimitée pour 49 000 enseignants

La proposition globale de règlement qui a été convenue jeudi entre les deux parties constitue bien une entente de principe, a conclu vendredi le Conseil fédératif de négociation (CFN) de la FAE, qui était responsable de son étude.

«C’est avec fierté que le CE de la FAE a présenté la proposition globale de règlement aux membres du CFN, et les a invités à confirmer qu’elle constituait une entente de principe. L’étape qui vient d’être franchie est importante puisqu’elle va permettre aux enseignantes et enseignants qui participeront aux assemblées générales de constater les avancées majeures contenues dans cette entente de principe, tant sur le plan salarial qu’au niveau des conditions de travail», a ainsi indiqué par voie de communiqué le président de la FAE, Sylvain Mallette.

Cette entente vise à la fois l’amélioration des conditions de travail et la rémunération des enseignants de la province.

«Non seulement s’agit-il de la première entente intervenue avec les enseignants du primaire et secondaire, mais également de la première entente de principe globale dans le cadre des présentes négociations», a souligné dans un communiqué la présidente du Conseil du trésor, Sonia LeBel.

Les enseignants devront donc se prononcer sur cette entente lors des assemblées générales qui se tiendront virtuellement au cours des prochaines semaines.

La FAE regroupe neuf syndicats représentant près de 49 000 enseignantes et enseignants du préscolaire, du primaire, du secondaire, de l’enseignement en milieu carcéral, de la formation professionnelle et de l’éducation des adultes. Elle est présente à Montréal, Laval, Québec, mais aussi dans les régions de l’Outaouais, en Estrie, en Montérégie et dans les Laurentides.

Dans la même catégorie