/news/coronavirus

Le Luxembourg ouvre une campagne spéciale pour le vaccin AstraZeneca

Les Luxembourgeois âgés de 30 à 54 ans pourront s'inscrire la semaine prochaine sur une liste de volontaires pour être vaccinés avec AstraZeneca, afin d'utiliser les doses de ce vaccin dont les rares effets secondaires ont suscité l'inquiétude.

• À lire aussi: Huit millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer

• À lire aussi: La vaccination pourrait s’étendre aux 50-60 ans ce week-end à Montréal

• À lire aussi: Vaccin d’AstraZeneca: Plus de risques de faire une thrombose dans votre salon

Le programme de vaccination est aujourd'hui ouvert aux résidents du Grand-duché âgés de 55 à 64 ans avec une priorité donnée aux vaccins à ARN messager, Pfizer-BioNTech et Moderna.

Mais «ce serait irresponsable de mettre des vaccins de côté», a fait valoir vendredi le premier ministre Xavier Bettel, lors d'une conférence de presse. «Se faire vacciner est un choix personnel, mais je vais m'inscrire pour montrer que le vaccin apporte plus que le risque et la peur», a lancé le dirigeant libéral de 48 ans.

Le gouvernement luxembourgeois veut «donner aux jeunes, qui sont également de plus en plus touchés par les variants du virus, la possibilité de se faire vacciner et aussi faire en sorte qu'aucun vaccin ne soit jeté», selon le ministère de la Santé.

Le taux de participation à la campagne de vaccination au Luxembourg s'élève à 72%. 40 352 personnes ont reçu les deux doses de vaccin soit 8% de la population âgée de plus de 18 ans.

L'utilisation du vaccin AstraZeneca a été restreinte dans la plupart des pays de l'Union européenne à cause de très rares cas de thromboses qu'il peut provoquer. Le Danemark ne l'utilise plus.

Mercredi, le parquet du Luxembourg a ouvert une enquête en relation avec la mort suspecte d'une personne âgée de 74 ans vaccinée deux semaines plus tôt avec AstraZeneca. Un juge d'instruction a ordonné une autopsie pour déterminer les causes exactes du décès.