/news/politics

Éric Duhaime est le nouveau chef du Parti conservateur du Québec

Quebec

Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Éric Duhaime est devenu samedi le nouveau chef du Parti conservateur du Québec en remportant plus de 95 % des voix au terme d’une course électorale virtuelle qui l’a opposé pendant six mois à Daniel Brisson.

• À lire aussi: Éric Duhaime se lance à la chefferie du Parti conservateur du Québec

Le candidat a ainsi remporté 9773 votes lors des élections qui ont d’ailleurs connu un taux de participation de 78,3 %.

«Lorsque j'ai annoncé ma candidature à la chefferie du Parti conservateur du Québec (PCQ) le 22 novembre dernier, je n'aurais jamais imaginé qu'au fil d'arrivée, ce soir, je deviendrais chef d'une formation politique qui compte maintenant plus de 14 000 membres», a déclaré le nouveau chef du parti lors de son discours après le dévoilement des résultats.

«Je sais qu’il y a beaucoup de gens qui vivent de profondes détresses au Québec depuis 13 mois, je sais que notre message a suscité beaucoup d’espoir, on n’a pas le droit de vous décevoir», a-t-il souligné.

Le nouveau chef a par ailleurs assuré qu’«à partir de maintenant, nos yeux sont fixés sur la date du 3 octobre 2022, le jour de la prochaine élection québécoise».

Éric Duhaime remplace ainsi Adrien Pouliot à la tête du parti, qui avait annoncé son départ en octobre dernier.

Le chroniqueur et animateur Éric Duhaime n’en est pas à ses débuts en politique, puisqu’il a notamment été conseiller politique du chef de l’Action démocratique du Québec (ADQ), Mario Dumont, de 2003 à 2005, puis de 2007 à 2008 lorsqu’il était chef de l’opposition officielle à l’Assemblée nationale. Il a également cofondé en 2010 l’organisation Réseau Liberté-Québec, destiné au réseautage dans les cercles politiques de droite.

Son adversaire, Daniel Brisson, a quant à lui obtenu 408 voix.

Moins connu que son adversaire, il a été candidat lors de différentes élections, notamment pendant de la dernière course à la chefferie du parti. Il s’était aussi présenté en 2017 pour tenter de remporter la mairie de Québec contre Régis Labeaume. L’informaticien a également été candidat pour le comté de Louis-Hébert sous la bannière du Parti populaire de Maxime Bernier lors des dernières élections fédérales en 2019.

La course a par ailleurs suscité un fort intérêt, qui a conduit à une hausse importante du nombre de membres ces derniers.

«Le Parti conservateur du Québec (PCQ) compte maintenant plus de 14 000 membres, soit 20 fois plus que l’automne dernier», a fait valoir le parti dans un communiqué.