/news/coronavirus

Ouest de l'île de Montréal: un camion-crieur pour convaincre la population

Un camion avec un système de haut-parleurs circule dans les rues de Montréal, depuis samedi matin, pour diffuser des messages dans plusieurs langues afin de convaincre la population de se faire vacciner le plus rapidement possible.

• À lire aussi: COVID-19: Tendance à la baisse à Québec

• À lire aussi: Ontario : « la médecine de tente » bientôt une réalité

• À lire aussi: Parti conservateur: le Canada paierait plus cher le vaccin d’AstraZeneca

Le gouvernement prend en effet les grands moyens pour avertir les gens qu’il reste de la place dans les cliniques de vaccination avec et sans rendez-vous de l’île de Montréal.

Le camion diffuse ainsi des messages dans différentes langues pour rejoindre toutes les communautés culturelles qui ne maitriseraient pas bien le français ou l’anglais.

On a notamment pu le voir rouler dans les rues de l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, samedi.

«On veut se rapprocher des gens, aller là où ils vivent», a dit Lucie Tremblay, directrice de la vaccination au (CIUSSS) du Centre-Ouest-de-l’île-de-Montréal, en entrevue à LCN.

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

«On a une clientèle qui est très multiculturelle, alors ce camion-là va se promener sur Cavendish, Saint-Jacques et Sherbrooke en faisant l’invitation de se faire vacciner», a-t-elle ajouté.

20 000 doses à écouler 

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a mentionné qu’il souhaite écouler 20 000 doses de vaccins dans la métropole en fin de semaine.

«Plus grosse quantité, une plus grande production d’anticorps, une meilleure protection. Plus que vous avez des anticorps plus vous allez être protégé face à une infection, mais surtout si vous êtes infecté plus vous allez être en mesure de bien contenir l’infection», a mentionné Benoit Barbeau, professeur du département de sciences biologiques à l’UQAM.

Encore des places pour la vaccination 

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Ouest-de-l’île-de-Montréal confirme qu’il reste encore des places disponibles ce week-end pour les gens qui souhaitent se faire vacciner.

«Je pense qu’on a pris les bonnes décisions et je pense qu’il faut pousser à fond la caisse sur la vaccination. On devrait mettre des efforts extraordinaires là-dessus», a dit le Dr François Marquis, chef de service des soins intensifs à l’Hôpital Maisonneuve Rosemont.

Il reste également des doses du vaccin d'AstraZeneca à l’aréna Bill-Durnan dans le quartier Côte-des-Neiges où se retrouve une clinique sans rendez-vous.