/news/culture

Un encan annuel en ligne pour le MAC

Les organisateurs des Printemps du MAC ont mis en place, pour la première fois, une version virtuelle de leur encan annuel.

«Dans le contexte de la pandémie qui a grandement éprouvé l’écosystème artistique d’ici le comité des Printemps du MAC avait à cœur d’agir et de rappeler toute l’importance de l’art dans nos vies et dans nos intérieurs au quotidien», a indiqué le Musée dans un communiqué.

Ainsi, l’évènement virtuel présente 14 œuvres éclectiques d’artistes québécois et canadiens pour lesquels il est possible de miser jusqu’au 25 avril à 20 h.

Parmi les lots se retrouvent une sculpture brutaliste, du verre soufflé, des œuvres textiles, une installation néon et même une séance de tatouage. «On a un mix de plusieurs médiums», a expliqué Francis Guindon, coprésident des Printemps du MAC, en entrevue à LCN.

Accessibles et collectionnables, les œuvres seront exposées jusqu’à la fin de l’encan dans les vitrines de l’ancienne boutique du MAC, à la Place des Arts. Le public peut donc venir les voir gratuitement pour son plaisir personnel avant de faire son choix.

«Le fait que les œuvres soient en ligne, c’est plus difficile de les percevoir, de les comprendre», a admis M Guindon.

«L’objectif de cet encan virtuel c’est d’aller chercher un maximum de fond pour la fondation et pour soutenir les artistes participants», a-t-il ajouté.

«Avec la pandémie, on a vu notre décor chez nous, c’est le moment de s’intéresser à l’art et d’en amener chez vous à la maison et d’encourager les artistes locaux le plus possible, parce que ça a été difficile pour eux les derniers mois.»

Près de 24 heures après le lancement du site, 12 000 $ avaient déjà été récoltés et trois œuvres allaient se vendre au-dessus de leur valeur marchande.