/news/politics

Accord sur les pêches: Ottawa et le gouvernement micmac de Listuguj s’entendent

MARTIN ALARIE / AGENCE QMI / JOURNAL DE MONTREAL

La communauté micmaque de Listuguj, en Gaspésie, a obtenu gain de cause et pourra exercer son droit de pêche grâce à une entente de cinq ans conclue dimanche avec Ottawa.

• À lire aussi: Philippines: saisie record de 200 tonnes de coquillages géants

• À lire aussi: Finie «la petite bière» à la chasse ?

• À lire aussi: [PHOTOS] La vie de rêve de fonctionnaires québécois en télétravail

«Le Canada a enfin reconnu que Listuguj a pleine autorité sur nos droits et notre pêche, et que nous utilisons nos propres lois autochtones pour exercer ce pouvoir», s’est félicité par voie de communiqué le chef du gouvernement micmac de Listuguj, Darcy Gray.

Après près de trois ans de discussions, les deux parties ont accepté l’Entente de réconciliation et de reconnaissance des droits sur les pêches pour une durée de cinq ans, et le contrat est renouvelable.

L’accord convient ainsi de l’acquisition de permis et de quotas, mais aussi de navires, pour rendre la pêche plus accessible à la communauté autochtone et assurer son autonomie économique.

Cette entente permet notamment de maintenir le droit de pêche de la communauté autochtone qui est issu du traité des Premières Nations des Micmacs, leur autorisant la vente de leur pêche afin de subvenir à leurs besoins.

«Grâce à cette entente, le Canada et la Première Nation des Mi'gmaq de Listuguj travailleront ensemble pour que ce droit se manifeste dans une pêche productive et durable, qui apportera plus de stabilité, d’opportunités et de prospérité au peuple de Listuguj et aux collectivités locales», a soutenu la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Bernadette Jordan.

La question des droits de pêche avait opposé le peuple micmac et le gouvernement fédéral pendant plusieurs mois, les Micmacs s’étant notamment vu refuser en automne dernier le droit de vendre le homard qu’ils ont pêché.

Rappelons que le gouvernement micmac de Listuguj fait partie des huit communautés micmaques de Gespe'gewa'gi qui ont le droit de chasser et de pêche pour assurer «un moyen de subsistance convenable», conformément aux arrêts Marshall rendus en 1999 par la Cour suprême du Canada.