/news/techno

Il y aura une pluie de météores cette semaine

Pour la première fois depuis le 3 janvier, les amateurs d’astronomie auront la chance d’observer une pluie de météores.

Portant le nom de Lyrides, elle atteindra son apogée dans la nuit du 22 au 23 avril. 

C’est l’un des plus anciens essaims d’étoiles filantes connus : elles sont observées depuis 2 700 ans. 

Ses météores, quoique moins rapides et brillants que les Perséides, peuvent toutefois être observables. Lors du maximum, on en recense environ 20 par heure.

Comme leur nom l’indique, les Lyrides sont visibles en direction de la constellation de la Lyre. Elles proviennent d’une comète, la C/1861 G1, qui met 415 ans à parcourir son orbite autour du Soleil.

Ce qui pourrait jouer les trouble-fêtes, c’est que la nouvelle lune risque de compliquer l'observation, et pourrait éclipser la majorité des météores, sauf les plus lumineux.

«Il faut aussi s’éloigner de la pollution lumineuse, donc s’éloigner des villes, ajoute-t-il. Si vous vivez en ville et que vous ne pouvez pas sortir, ce n’est pas si grave, mais vous n’en verrez que quelques-unes, les plus brillantes», avait révélé Loïc Quesnel, coordonnateur d'activités scientifiques au Planétarium de Montréal, à l’Agence QMI.

Le phénomène sera le plus visible entre 3 h et 4 h du matin, le 23 avril.