/news/society

Joyce Echaquan reçoit le prix Rosa-Parks à titre posthume

Gracieuseté Carol Dubé

L’Union des Africains du Québec et amis solidaires de l’Afrique (UAQASA) a décerné le prix Rosa-Parks à la défunte Joyce Echaquan.

• À lire aussi: Le rapport d’autopsie présenté à la famille de Joyce Echaquan

• À lire aussi: En tant qu'infirmière, l'histoire de Joyce Echaquan me bouleverse

• À lire aussi: Le syndicat veut réintégrer les infirmières de Joliette congédiées

Cette distinction vise à récompenser une personne ou une organisation oeuvrant en faveur du vivre ensemble, de la paix, de la justice sociale, de l‘inclusion, de la réconciliation entre les peuples et contre toutes formes de discrimination.

La femme atikamekw de 37 ans est décédée en septembre dernier à l’hôpital de Joliette, après avoir été victime de propos racistes de la part de membres du personnel hospitalier.

Le conjoint de Joyce Echaquan, Carol Dubé a remercié, dans une lettre envoyée cette semaine, l’UAQASA, au nom de sa famille, pour cet honneur.

«Moi, mes 7 enfants, nos parents et nos familles sommes émus et fiers de voir le nom de Joyce associé à Madame Rosa Parks, cette figure emblématique du mouvement des droits civiques», a-t-il écrit dans sa lettre de remerciements.

Carol Dubé a rappelé le courage dont a fait preuve sa conjointe en filmant les événements dont elle a été victime, malgré sa détresse.

«Jusqu’au bout, elle s’est accrochée à la vie et à ses droits, malgré les insultes et la souffrance», explique Carol Dubé.

Ce dernier affirme se consoler en sachant que les derniers moments de Joyce Echaquan ont permis d’éveiller les consciences partout au pays.

«Elle vit maintenant en chacun de nous, comme une petite flamme qui alimente le feu de notre désir de justice sociale», affirme-t-il dans sa lettre de remerciements.

Dans la même catégorie