/news/world

Le Venezuela va compléter le paiement de 120 millions de dollars pour des vaccins Covax

Le Venezuela va compléter la semaine qui vient le paiement total de 120 millions de dollars pour 11,3 millions de doses de vaccins anti-COVID-19 à travers le système Covax de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour les pays défavorisés, a annoncé dimanche le président Nicolas Maduro.

• À lire aussi: Venezuela: professionnels de la santé dans la rue pour des vaccins

• À lire aussi: Venezuela: arrestation de vendeurs de vaccins au noir

• À lire aussi: COVID: Maduro annonce que le Venezuela va produire un vaccin cubain

«Le Venezuela a dit au système Covax: Voilà l'argent. Maintenant, faites venir les vaccins», a lancé le chef de l'État à la télévision publique, assurant que le paiement total des «120 millions de dollars au système Covax» sera finalisé pendant «la semaine qui commence» (lundi).

Le 10 avril, la vice-présidente Delcy Rodriguez avait annoncé que le pays avait versé 64 des 120 millions de dollars prévus.

M. Maduro, qui a promis l'arrivée des vaccins pour juin ou juillet, a précisé que ce paiement avait été réalisé avec des «fonds libérés du blocus (...) sans mendier à personne, sans croire aux fausses et trompeuses annonces de la droite».

Pouvoir et opposition se livrent depuis de semaines à une guerre de déclarations sur le sujet des vaccins.

Le président fait ainsi allusion à des propos du leader de l'opposition Juan Guaido, qui avait annoncé en mars avoir débloqué des fonds gelés aux États-Unis pour l'achat des vaccins. Washington a confié à M. Guaido la gestion des fonds vénézuéliens gelés aux États-Unis.

M. Guaido est considéré comme le président intérimaire du Venezuela par une partie de la communauté internationale dont les États-Unis, qui cherchent à évincer du pouvoir le président Maduro. Ces pays ne reconnaissent pas la légitimité de la réélection en 2018 de M. Maduro lors d'un scrutin boycotté par l'opposition.

Le Venezuela a lancé fin février une campagne de vaccination avec les vaccins russe Spoutnik V et chinois Sinopharm, mais il a reçu moins d'un million de doses et il n'existe pas de chiffres officiels sur le nombre de vaccinés.

Le ministre des Affaires étrangères Jorge Arreaza avait indiqué début avril à l'AFP que le Venezuela aurait déjà reçu les vaccins sans les sanctions. Une déclaration qualifiée de «mensonge» par M. Guaido.

Le pays de 30 millions d'habitants a enregistré près de 185 000 cas dont plus de 20 000 en mars avec l'arrivée du variant brésilien, réputé plus contagieux, pour plus de 1 900 décès depuis le début de la pandémie, selon les chiffres officiels. Ces chiffres sont jugés «totalement faux» par l'opposition. Les hôpitaux sont débordés.

Par ailleurs, le Venezuela va produire un vaccin anti-COVID cubain, à hauteur de deux millions de doses par mois à partir d'août, a promis la semaine dernière le président Maduro.

Dans la même catégorie