/news/politics

Protéger le français : «Nous sommes en déclin»

Paul St-Pierre Plamondon souhaite imposer aux étudiants qui ne sont pas anglophones à s’inscrire dans un cégep francophone.

• À lire aussi: Application de la Loi 101 au Cégep: Jean-François Lisée change de cap

• À lire aussi: Loi 101 au cégep: l’heure est à l’action

• À lire aussi: PSPP veut appliquer la loi 101 au cégep

Une mesure qui serait possible avec l’élargissement de la loi 101 vers les établissements postsecondaires.

«Nous sommes dans un pays bilingue qui impose le bilinguisme. Nous sommes seulement 2% dans une Amérique du Nord entièrement anglophone. C’est de là que vient la loi 101», mentionne Paul St-Pierre Plamaondon

Dans un entretien à LCN avec Michel Jean, le chef du PQ a dû défendre son point en nommant l’exemple des études aux États-Unis et en France qui sont offertes uniquement dans la langue nationale.

«On trouve des mesures législatives pour conserver, ce qui, en faites, dans le reste des autres pays du monde, est tout à fait normal. C’est-à-dire que l’éducation se passe dans la langue national», martèle le chef du PQ.

Visionnez l’intégrale de cette discussion agitée sur nos ondes dimanche ci-dessus.