/news/coronavirus

Un meilleur accès aux masques à fenêtre transparente réclamé

Les personnes malentendantes militent pour que les masques à fenêtre transparente soient plus accessibles et plus répandus. 

• À lire aussi: Les masques avec fenêtre livrés dans les CPE à compter du 19 avril

• À lire aussi: Masques avec pellicule transparente: Entreprise Prémont écartée par Québec

• À lire aussi: Les masques à fenêtre transparente fournis aux éducateurs en garderie

Pour ces personnes, le port du masque obligatoire est venu compliquer une réalité qui était déjà difficile, soit de lire sur les lèvres. Le masque à fenêtre transparente pourrait grandement améliorer la situation. 

Ceux-ci sont en autres utilisés dans le milieu hospitalier et dans certains sites de vaccination. 

Toutefois, déplore Audition Québec, la pratique n’est pas généralisée dans les commerces, ce qui rend difficile l’accès aux services pour les personnes malentendantes. 

Selon l’organisme, il faudrait qu’au moins un employé par commerce porte le masque pour être en mesure de servir les clients malentendants.

Beaucoup, malgré le port d’appareils auditifs, dépendent de la lecture labiale. 

« Ce qui est difficile, c’est qu’il y a cette barrière-là du visage. Même si je me tourne pour regarder la personne, il n’y a plus ce repère-là de lecture labiale », explique Audrey Gagné, malentendante. 

« La pandémie nous a forcés d’arrêter de faire semblant, et de dire qu’on est malentendant, parce qu’on est très bon pour lire sur les lèvres et pour déduire. Mais maintenant, avec le masque, c’est impossible », explique Jeanne Choquette, présidente d’Audition Québec.

Depuis décembre dernier, une compagnie de Louiseville, en Mauricie, fabrique et distribue ces masques.