/finance/homepage

Budget fédéral 2021: des dépenses nécessaires?

Producteurs de vin, aînés, jeunes adultes, rénovateurs, campeurs et travailleurs atomiques : le gouvernement Trudeau a mis le paquet pour son budget 2021. Mais déjà, plusieurs personnes, dont des économistes, remettent en doute la pertinence de certaines dépenses étant donné le contexte de pandémie de COVID-19.

• À lire aussi: 10 choses à retenir du budget fédéral 2021

• À lire aussi: Les milliards pleuvent encore à Ottawa

La Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) s’est avouée inquiète par rapport aux dépenses qui ne sont pas reliées à la pandémie.

«Nous ont avait demander [de se concentrer] sur la crise de la COVID parce que vous savez que les déficits d’aujourd’hui sont les taxes de demain», note François Vincent, vice-président Québec de la FCEI.

M. Vincent craint donc que les dirigeants de PME fassent les frais de ces investissements dans quelques années.

Mais la ministre fédérale des Finances, Chrystia Freeland, est catégorique : toutes les dépenses dans son budget sont nécessaires.

«On a un plan qui est raisonnable, qui est prudent. La dette, en termes de pourcentage de PIB, va en déclin. En 2025-26, le déficit sera de 1,1%», a expliqué Mme Freeland.

Celle qui est aussi vice-première ministre du Canada mentionne également que le budget a été pensé en fonction de la croissance économique.

«La meilleure façon de payer nos dettes, c’est de créer de la croissance économique, de créer des emplois, et c’est ce que notre budget va faire», dit-elle.

Dans la même catégorie