/regional/estduquebec/basstlaurent

Elle intègre l’École supérieure de ballet à 11 ans

Une jeune fille âgée de 11 ans, originaire de Rimouski, a été admise au programme professionnel de l’École Supérieure de Ballet du Québec, un objectif qu’elle caressait depuis son tout jeune âge.

Dana-Ève Lauzier est même parvenue à se qualifier lors de sa première tentative. «Je m’imaginais là, mais c’était vraiment un rêve», a-t-elle confié à TVA Nouvelles.

Son parcours a débuté à l’âge de trois ans à l’École de danse Quatre Temps à Rimouski. Déjà à cet âge, ses professeurs avaient remarqué son talent.

«Elle a une aisance scénique qui sort de l’ordinaire et une grande solidité aussi», a expliqué la directrice de l’École de danse Quatre Temps, Johanne Potvin.

Sa famille a aussi beaucoup de mérite dans ce succès, car en plus de la soutenir et de l’encourager à poursuivre ses rêves, sa mère et sa sœur ont même fait le choix de déménager à Québec pour lui permettre d’atteindre ses objectifs, alors que son père est resté à Rimouski pour le travail. Dana-Ève Lauzier étudie en sports-études depuis deux ans à l’École de danse QMDA de Québec.

«On a séparé la famille parce que je croyais vraiment en ses capacités, a confié sa mère Nadine Ouellet. Elle est tellement passionnée que j’avais confiance que ça donnerait des résultats si je l’amenais plus loin.

Dana-Ève Lauzier a la tête remplie de rêves et l’ambition pour les atteindre. Elle s’entraîne plus de 25 heures par semaine et se prépare à mettre les bouchées doubles à l’école de Ballet.

«Beaucoup de gens de l’École supérieure peuvent intégrer la compagnie des Grands Ballets canadiens. Ça serait vraiment quelque chose que je voudrais faire et je voudrais danser dans des ballets incroyables partout à travers le monde», a lancé la jeune danseuse.