/finance/homepage

L’Autorité des marchés financiers propose une révision des prêts hypothécaires

house model on money coins saving for concept investment mortgage finance and home loan refinance

guy2men - stock.adobe.com

Les ménages québécois doivent faire face à de nombreux défis pour gérer leurs finances depuis le début de la pandémie de COVID-19, à tel point que l’Autorité des marchés financiers a proposé lundi d’ajuster l’encadrement des prêts hypothécaires résidentiels non assurés.

• À lire aussi: Dois-je vendre ma maison avant que les prix ne descendent?

L’organisme de réglementation et d’encadrement du secteur financier du Québec a ainsi soumis l’idée de proposer un nouveau taux admissible qui sera «le taux le plus élevé entre le taux hypothécaire contractuel majoré de 2 % et un taux plancher établi à 5,25 %».

L’ajout d’une marge de sécurité devrait alors permettre d’éviter des retards de paiement des prêts hypothécaires pour les ménages.

Cette mesure devrait également être bénéfique pour les institutions financières en permettant de maintenir l’harmonisation avec les réglementations du gouvernement fédéral.

La ligne directrice modifiée devrait prendre effet le 1er juin prochain, une fois que les commentaires soumis pendant la consultation publique seront pris en considération.

Le taux plancher avait d’ailleurs été rehaussé au début du mois d’avril par le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) face à la frénésie du marché immobilier pendant la crise sanitaire.

Dans la même catégorie