/regional/troisrivieres/mauricie

Nouvelle éclosion à la prison de Trois-Rivières

La prison de Trois-Rivières fait face à une nouvelle éclosion de COVID-19. Sept employés de l'établissement de la Mauricie ont contracté le virus et une vingtaine d'agents correctionnels ont été placés en isolement préventif.

«C'est sûr que c'est criant. C'est sûr qu'au niveau de la santé et de la sécurité, c'est difficile actuellement, où on est vraiment en sous-effectifs», s'est désolé lundi Mathieu Lavoie, président du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec.

Invité par TVA Nouvelles à commenter la situation, le ministère de la Sécurité publique a fait valoir que «de potentiels contacts étroits hors du milieu de travail» pourraient être en cause.

Du côté syndical, on aimerait voir la campagne de vaccination s'accélérer. «On pourrait offrir au personnel d'être vacciné sur place, puisqu'on a des services infirmiers dans l'ensemble de nos établissements. On pourrait rapidement toucher l'ensemble de notre personnel. C'est sûr que pour nous la vaccination, c'est depuis décembre dernier qu'on la demande, que l'ensemble des agents correctionnels soient vaccinés», a insisté Mathieu Lavoie.

Une demande à laquelle le ministère de la Sécurité publique a répondu que «la campagne de vaccination relève du ministère de la Santé et des Services sociaux, et qu'il appartient à ce ministère de déterminer s’il y a lieu de mettre en place des sites de vaccinations mobiles en milieu de travail.»

Même si aucun d'entre eux n'est touché par l'actuelle éclosion, diverses sources indiquent que le moral des détenus serait à l'heure actuelle à son plus bas.

«Le fait d'être confiné dans un lieu de confinement, ça accentue encore les problèmes. La prison, elle est dans la société. Et ceux qui se retrouvent en prison, ils se retrouvent dans la société à un moment ou l'autre... et plus ils en sortent avec des problèmes accentués et aggravés, plus ça a des répercussions sur le système de santé et le système social», a observé Jean-Claude Bernheim, expert en criminologie

En plus de la prison de Trois-Rivières, les établissements de détention de Hull, Saint-Jérôme et Montréal sont actuellement aux prises avec une éclosion.