/news/society

Payés pour chanter faux!

Même s’ils ne risquent pas d’être sélectionnés à La Voix, ceux qui chantent faux peuvent désormais rendre service à la science tout en étant rémunérés, alors que des chercheurs français mènent une étude neuroscientifique sur la perception musicale.  

À travers cette étude, des chercheurs lyonnais veulent comprendre pourquoi ceux qui chantent faux sont si peu doués en la matière. 

Sélectionnés après un test auditif d’écoute musicale, les candidats qui seront rémunérés seront soumis pendant une année à un programme d’entrainement musical, selon ce qu’a rapporté «Ouest-France».

Les scientifiques auront ainsi à analyser l’activité de leur cerveau pour tenter de vérifier si chanter faux est vraiment «une fatalité» ou il y a moyen d’aider les candidats à développer leur ouïe pour une meilleure oreille musicale. 

«Nous souhaitons étudier si cet apprentissage à long terme peut améliorer la perception de la musique et si cela se voit au niveau cérébral et comportemental», a indiqué une chercheuse citée par le quotidien français. 

De quoi intéresser les partisans du karaoké qui poussent la chansonnette dans les bistrots.