/regional/montreal/montreal

Arrestation musclée dans le métro : Ensemble Montréal veut une enquête indépendante

Photo d'Archives, Agence QMI

L’Opposition officielle d’Ensemble Montréal a demandé la tenue d’une enquête indépendante pour faire la lumière sur l’arrestation musclée survenue au métro Jean-Talon, dont les images ont fait le tour du web. 

• À lire aussi: Enquête après une arrestation musclée dans le métro de Montréal

«Pour nous, il est clair que les inspecteurs de la STM manquent de formation, et l’intervention a dégénéré de façon excessive. C’est inacceptable de nos jours que cela se produise», a souligné Lionel Perez, leader de l’opposition à l’hôtel de ville de Montréal, en séance du conseil municipal.

Il a par ailleurs rappelé que ce n’est pas la première situation du genre impliquant des agents de la STM à survenir dans le métro. Il s’est également désolé de la version des faits offerte par la Société de transport, qui défendait le travail de ses inspecteurs.

«On ne peut que constater que la STM devient juge et jury. Elle a déjà décidé des faits et a elle a pris la version des agents de sécurité sans même interviewer d’autres témoins», s’est indigné M. Perez.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a indiqué que son administration évaluait la possibilité d’une telle enquête. «Cette situation-là est choquante, et il faut définitivement faire la lumière là-dessus», a-t-elle déclaré.

À partir du mois de juillet, les inspecteurs de la Société de transport de Montréal (STM) auront le statut de constable spécial, ce qui leur donnera un plus grand pouvoir. Une situation qui inquiète Marvin Rotrand, conseiller municipal indépendant.

«La STM a un problème de confiance public. Un grand nombre de Montréalais croient que les clients noirs sont ciblés par les inspecteurs et qu’une force excessive est souvent utilisée», a-t-il souligné lors de la séance du conseil de lundi.

Le conseiller municipal Alex Norris, a expliqué que la Commission de la sécurité publique, qu’il préside, produira bientôt un rapport contenant des recommandations visant la STM à l’approche de ce changement de statut des inspecteurs.

«J’ai visionné les images de l’intervention, et elles sont fort troublantes. Ce ne sont pas le genre d’images que nous souhaitons voir au sein de notre réseau de transport en commun, et il faut que la lumière soit faite le plus rapidement possible sur cet incident», a-t-il déclaré.