/news/coronavirus

AstraZeneca offert aux Québécois de 45 ans et plus

En plus d’offrir dès mercredi le vaccin d’AstraZeneca aux 45 ans et plus, Québec s’apprête à élargir la catégorie des malades chroniques afin de permettre aussi aux personnes handicapées d’être vaccinées avant la population générale. 

• À lire aussi: Voici où les 45 ans et plus peuvent se faire vacciner avec AstraZeneca

• À lire aussi: AstraZeneca: un troisième cas de thrombose au pays

À compter de mercredi, les 45 ans et plus auront la possibilité de recevoir le vaccin d’AstraZeneca avec ou sans rendez-vous, a confirmé en point de presse le premier ministre François Legault. 

« C’est 600 000 personnes de plus qui vont pouvoir profiter de cette opportunité-là », s’est réjoui le ministre de la Santé, Christian Dubé. En incluant les 55 ans et plus qui n’ont pas encore été vaccinées, le ministre estime qu’environ 800 000 personnes seront éligibles pour recevoir ce vaccin. 

Son conseil à ceux qui sont intéressés à profiter rapidement des 200 000 doses d’AstraZeneca actuellement disponibles? « Demain matin, levez-vous de bonne heure, parce que ça va être actif sur les sites de rendez-vous », a suggéré M. Dubé.  

Pourquoi 45 ans?     

Le Québec emboite ainsi le pas à l’Ontario, à l’Alberta et au Manitoba qui ont abaissé l’âge minimal requis pour recevoir le vaccin développé avec l’université d’Oxford.  

Ces trois autres provinces ont toutefois abaissé à 40 ans, la barre qui était fixée à 55 ans depuis l’apparition de cas très rares de thrombose chez les plus jeunes. 

Pourquoi 45 ans au Québec? « La raison pour laquelle l'âge est choisi peut différer d'un territoire à l'autre, c'est en fonction de l'incidence de la maladie et de la situation épidémiologique », a expliqué le directeur national de santé publique, Horacio Arruda, en rappelant qu’il s’agit d’un vaccin sécuritaire. 

Au Royaume-Uni, le vaccin d’AstraZeneca est offert à l’ensemble de la population, sauf aux moins de 30 ans à qui ils suggèrent un vaccin alternatif. 

Malades chroniques     

Autre bonne nouvelle : Québec s’apprête à allonger la liste des maladies chroniques de la catégorie de priorisation numéro 8.

Le ministre Dubé a indiqué qu'il précisera jeudi les changements qui seront apportés, de façon à permettre, notamment, aux personnes vivant avec un handicap physique ou intellectuel d’être vaccinées avant la population générale. 

« Nous avons beaucoup d’empathie pour ces personnes », a souligné le ministre de la Santé, qui a pris connaissance des nombreux témoignages des personnes malades ou handicapées qui se sentaient laissées pour compte. 

Cette décision est rendue possible grâce aux livraisons additionnelles de doses du vaccin fabriqué par Pfizer-BioNtech attendues à compter du 3 mai. 

M. Dubé a par ailleurs annoncé que les directions régionales de santé auront recours à l'alternance entre les vaccins produits par Pfizer et Moderna afin d’assurer que la deuxième dose en CHSLD soit administrée à l’intérieur du délai promis de 16 semaines. 

« Au plus tard le 8 mai, toutes les personnes des CHSLD auront reçu leur deuxième dose », a assuré le ministre de la Santé. 

Déjà ouvert dans certaines régions

Même si le gouvernement a annoncé l'ouverture officielle aux 45 ans et plus à compter de mercredi, certaines personnes peuvent choisir des plages horaires dès maintenant.

Sur le site de clic santé, on peut voir qu'au palais des Congrès, les citoyens de 45 ans et plus sont acceptés. En cliquant dessus il semble avoir confusion au début de l'avertissement, mais plus bas on rappelle que Québec vaccine présentement les gens qui font partie du groupe des 45 ans et plus. À plusieurs endroits sur le site internet nous pouvons voir que c'est pour recevoir le vaccin AstraZeneca.