/news/coronavirus

AstraZeneca: un troisième cas de thrombose au pays

Le Nouveau-Brunswick a, à son tour, décelé un cas de thrombose veineuse lié au vaccin d’AstraZeneca, a annoncé la province mardi.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Caillots sanguins: les adénovirus au centre des soupçons

Après le Québec et l’Alberta la semaine dernière, c’était au tour de la province des Maritimes de faire les frais de cette rare complication qui consiste en la formation d’un caillot sanguin dans une veine. On en dénombre donc désormais trois officiellement au Canada.

La médecin hygiéniste en chef de la province, la Dre Jennifer Russell, a souligné que le patient est un homme dans la trentaine qui avait reçu une dose du vaccin d’AstraZeneca vers la mi-mars, avant que le Comité consultatif national de l’immunisation recommande de suspendre l’administration du sérum controversé aux gens de moins de 55 ans.

L’homme a subi sa thrombose dans les trois semaines suivant l’administration du vaccin et a pu être soigné et récupérer de sa mésaventure.

«Bien que cette réaction soit malheureuse, il est important de rappeler que ces caillots sanguins sont extrêmement rares. Le vaccin aide à prévenir de bien plus grands risques associés à une infection à la COVID-19», a tempéré la Dre Russel.

Le Québec était devenu la première province, la semaine dernière, à dévoiler un cas de thrombose lié au vaccin, suivi par l’Alberta.

Cela n’a pas empêché nombre de provinces aux prises avec de hauts taux d’infections, dont l’Ontario, l’Alberta et la Colombie-Britannique, d’abaisser à 40 ans l’âge minimum pour recevoir ce vaccin. Le Québec, de son côté, a abaissé l’âge à 45 ans mardi.

Le produit développé par AstraZeneca a fait l’objet de nombreuses révisions en raison de plusieurs cas de thromboses veineuses recensés en Europe, mais les autorités politiques et sanitaires continuent à plaider en faveur de son utilisation en arguant que ses bénéfices supplantent les risques qui y sont associés.