/news/politics

Garderies: Trudeau assure que le Québec aura sa «juste part»

Justin Trudeau a assuré que le Québec recevra sa «juste part» dans l’enveloppe dédiée à l’établissement d’un système national de garderies dans le reste du Canada annoncé dans le budget Freeland, mais ne dit pas si des conditions y seront rattachées.

• À lire aussi: Des garderies à 10$ à travers le Canada

• À lire aussi: Système de garderies: les parents veulent leur part

• À lire aussi: Les milliards du fédéral pour les garderies pour «aider le cadre financier», dit Girard

L’investissement massif dans des garderies à 10 $ par jour au Canada est une des pièces maitresses du budget dévoilé lundi par la ministre des Finances Chrystia Freeland. La proposition devrait coûter 30 milliards $ sur cinq ans à Ottawa.

Puisque le Québec a établi un tel système au niveau provincial il y a plus de 20 ans, la province recevra un chèque annuel proportionnel à sa population, alors que les autres provinces devront l’appliquer dans l’optique des priorités d’Ottawa.

Or, les termes de l’entente entre Ottawa et Québec restent à négocier, et il est trop tôt pour savoir si le gouvernement fédéral tentera d’imposer des conditions à l’attribution de l’enveloppe.

«Nous sommes très contents de se baser et de suivre ce modèle québécois pour essayer de l’avoir à travers le pays», a indiqué en point de presse Justin Trudeau, qualifiant le Québec de «leader en matière de garderies».

«Nous reconnaissons que même avec tout le travail et l’investissement que le Québec a faits dans les garderies, ils peuvent toujours utiliser plus de ressources pour aider les familles», a toutefois annoncé M. Trudeau.

Même si le Québec dispose du réseau de garderies le plus abordable au pays, il reste que des besoins subsistent toujours. On compte toujours 51 000 enfants qui attendent une place subventionnée sur la plateforme «La place 0-5 ans».

Quoi qu’il en soit, le Québec aura droit à sa «juste part de tout le financement», a assuré M. Trudeau mardi.

«Alors que nous prenons cet engagement historique, je tiens à remercier les leaders visionnaires du Québec, en particulier les féministes du Québec, qui ont montré au reste du Canada la voie à suivre», avait dit la ministre des Finances Chrystia Freeland, lundi, en déposant son budget.

Dans la même catégorie