/regional/estduquebec/basstlaurent

Un hiver totalement atypique dans l'Est-du-Québec

Bien que l'hiver n'ait pas encore dit son dernier mot, la neige a disparu plus tôt qu'à l'habitude cette année dans l'Est-du-Québec notamment, parce que l'hiver a été beaucoup moins rigoureux.

• À lire aussi: Jusqu'à 15 cm attendus dans certains secteurs

«On a vraiment eu un hiver assez atypique au Québec. [...] Beaucoup de temps doux particulièrement en décembre, janvier et mars», a expliqué le météorologiste d'Environnement Canada, André Cantin.

Les précipitations de neige moins abondantes ainsi que les temps plus doux ont notamment engendré un printemps plus hâtif.

«En janvier, février, très souvent on a un redoux et ensuite de la pluie verglaçante, cette année on en a eu très peu, ce qui fait que la neige était très sèche alors lorsqu'elle s'est mise à fondre, elle a disparu rapidement. De là, le printemps hâtif», a ajouté M. Cantin.

Dans les différents clubs de golf de la région de Rimouski, on se réjouit des conditions actuelles puisqu'elles leur permettent d'ouvrir plus tôt qu'à la normale.

«C'est une année extraordinaire pour nous on va être en mesure d'accueillir les golfeurs un bon trois semaines avant la date de l'année dernière avec des conditions déjà parfaites», a lancé David Beaudry, directeur général du Club de golf Les Saules David Beaudry.

Toutefois, la bordée de neige attendue dans la région dès mercredi pourrait retarder un peu leur ouverture.