/finance/realestate

Autre projet immobilier pour le Groupe Brivia: une tour de 19 étages voisine de l’édifice Sun Life

PHOTO COURTOISIE

Une tour de 19 étages va être érigée juste à côté de l’emblématique édifice Sun Life, sur la rue Mansfield, au centre-ville de Montréal. 

C’est le Groupe Brivia – en partenariat avec le Groupe Tianqing Investment – qui réalise Le Mansfield, un ensemble immobilier comptant près de 250 copropriétés. La valeur de l’investissement n’a pas été dévoilée mercredi.

Dans le même secteur, l’entreprise a proposé les tours jumelles YUL, sur le boulevard René-Lévesque Ouest. Elle construit en ce moment les projets QuinzeCent, voisin des YUL, ainsi que le 1 Square Philips qui, avec sa soixantaine d’étages, sera l’une des plus hautes tours résidentielles de la métropole.

«La demande pour des unités résidentielles au centre-ville ne s’essouffle pas», a dit mercredi le fondateur et chef de la direction de Groupe Brivia, Kheng Ly, pour expliquer pourquoi il construit plusieurs projets immobiliers simultanément au centre-ville.

PHOTO COURTOISIE

Le Mansfield va se dresser sur le site de l’ancien Théâtre Loew’s, où l’on opérait jusqu’à tout récemment le Club athlétique Mansfield. Les travaux doivent se mettre en branle cet été en vue d’une livraison en 2024.

Pour s’assurer que la nouvelle tour de 65 mètres s’intègre bien à son environnement, la firme Béïque Legault Thuot Architectes (BLTA) a opté pour un style néo-classique et trois reculs volumétriques reprenant ceux de l’édifice Sun Life. Ce dernier atteint 122 mètres, soit près du double de la hauteur projetée du Mansfield. On promet aussi un projet qui mettra en valeur le passé du site avec des rappels architecturaux du Théâtre Loew’s, opéré de 1919 à 1999.

«Le Mansfield est un projet des plus inspirant avec son architecture et ses détails qui reflètent la riche histoire de ce site emblématique. Son intégration dans la trame urbaine montréalaise vient enrichir et redynamiser les lieux en proposant, entre autres, un aménagement d’une placette (ou pocket park) de façon à favoriser les interconnexions et liens entre les différentes fonctions et les éléments contextuels. La qualité de ces matériaux et composantes permet également de créer une ambiance où se marient prestige et élégance», a relaté BLTA dans un communiqué.

Une ruelle va permettre aux piétons de circuler entre les rues Mansfield et Melcalfe, connectant ainsi les squares Philips et Dorchester avec la future avenue McGill College, qui sera piétonnisée.

Le projet n’inclut pas le stationnement Avis faisant face au square Dorchester.

Le Mansfield comptera 248 unités (une, deux et trois chambres). Il disposera d’une piscine à débordement offrant une vue sur le mont Royal, d’un spa, d’un gym, d’un lounge avec foyer, d’un simulateur de golf, d’un bar à vin, de salons intérieurs ainsi que de salles de télétravail et de conférence. Des espaces commerciaux sont aussi prévus, ainsi qu’un stationnement sous-terrain.

PHOTO COURTOISIE

Pas de logements sociaux

Le Groupe Brivia a indiqué qu’il n’y aura pas de logements sociaux dans Le Mansfield ni de contribution financière au fonds prévu dans le Règlement pour une métropole mixte, connu sous le nom de «20-20-20».

C'est que le permis de construction a été délivré en décembre 2020, soit avant l'entrée en vigueur du règlement, le 1er avril dernier.

«Nous sommes conformes au règlement sans nécessité de verser au fonds pour ce projet spécifiquement», a-t-on fait savoir à l’Agence QMI, dans une déclaration relayée par courriel.

«Cependant, ce projet s’inscrit quand même dans la philosophie du 20-20-20 puisque nous avons incorporé différents types d’unités qui sont demandées et nécessaires dans le marché, telles que les grandes unités de trois chambres à coucher disponibles pour les familles qui souhaitent être dans un projet de condominiums qui est au cœur du centre-ville. Par ailleurs, nous avons également d’autres projets en cours qui sont assujettis au règlement 20-20-20», a-t-on ajouté.