/news/coronavirus

Des vaccins donnés au travail dans Chaudière-Appalaches

Vaccination Exceldor Saint-Anselme

Photo Pierre-Paul Biron

Aux prises avec une faible adhésion à l’AstraZeneca ce week-end, le CISSS de Chaudière-Appalaches a choisi d’aller à la rencontre des citoyens dans leur milieu de travail. Chez Exceldor, où la COVID-19 s’était invitée en décembre, on a accueilli les vaccinateurs à bras ouverts.

• À lire aussi: Hôpitaux débordés: bientôt des transferts interrégionaux pour des patients de Chaudière-Appalaches

• À lire aussi: COVID-19: 10 hospitalisations supplémentaires à Québec et Lévis

« On n’a pas hésité longtemps, c’est très positif pour nous », lance la directrice santé et sécurité de l’usine Exceldor de Saint-Anselme, Anne-Marie Vallée.

Tôt mercredi matin, des équipes du CISSS de Chaudière-Appalaches sont arrivées sur place armées de 300 doses du vaccin d’AstraZeneca.

Tous les employés de 45 ans et plus le souhaitant pouvaient s’y faire vacciner, sur les trois quarts de travail.

« C’est facilitant pour nos travailleurs et le fait que ça soit directement sur le lieu de travail, c’est sûr que ça en incite à le faire », confie Mme Vallée.

Sensibles aux risques du virus

Jean Laflamme, chef de production du quart de soir, s’est fait vacciner mercredi en après-midi.

Quand on lui demande s’il attendait ce moment avec impatience, l’homme de 52 ans acquiesce, rappelant que ses collègues et lui ont bien vu que la maladie peut se transmettre rapidement. 

Une éclosion avait touché l’entreprise de 700 employés en décembre et un dépistage massif avait dû être organisé.

« Après ça, on a eu beaucoup d’employés qui demandaient si on pouvait avoir une unité mobile pour venir vacciner. Les gens le veulent, le vaccin », raconte celui qui a heureusement évité les pires symptômes du virus. 

« Disons que ç’a sensibilisé nos gens à l’impact de la maladie et à l’importance du vaccin », ajoute Anne-Marie Vallée, confiant que l’expérience de l’hiver dernier n’avait pas été facile. 

D’autres entreprises à venir

Au total, le CISSS de Chaudière-Appalaches rendait disponibles 800 doses de vaccin dans des entreprises mercredi.

Exceldor, la Boulangerie Vachon de Sainte-Marie, et Fonderie Poitras, de L’Islet, ont été visitées.

« On se trouve chanceux quand on voit qu’un peu partout, les gens attendent pour se faire vacciner. C’est une bonne initiative et il faut saluer le CISSS pour ça », se réjouissait Thierry Bonnafous, directeur des ventes et du marketing à la Fonderie Poitras.

La direction du CISSS se dit satisfaite de la réponse des entreprises et poursuivra l’expérience jusqu’à lundi.

De grands employeurs comme la Davie et les Travaux publics de la Ville de Lévis seront visités. 

Trois nouvelles cliniques 

Le CIUSSS de la Capitale-Nationale annonce l’ouverture de trois nouvelles cliniques prochainement. 

  • Centre de ski Le Relais (Lac-Beauport) : capacité de 4000 personnes par semaine  
  • Galeries de la Capitale (local de l’ancien Clément) : capacité de 4000 personnes par semaine 
  • Aréna Marcel-Bédard (secteur Beauport) : capacité de 8000 personnes par semaine  

Capacité supplémentaire totale : 16 000 vaccins par semaine

Dans la même catégorie