/news/tele

L’album «Star Académie 2021» voit enfin le jour!

COURTOISIE MUSICOR

Nouveau grand jour pour les candidats de «Star Académie», qui vivent jeudi la frénésie de la sortie d’un album, et pas n’importe lequel : le leur.

• À lire aussi: «Star Académie» : au tour des filles de vivre la demi-finale

C’est bien sûr l’une des pierres angulaires de l’expérience «Star Académie», l’enregistrement, puis le lancement de l’album qui accompagne le séjour à la célèbre école. La précieuse compilation sera disponible dès jeudi, et les académiciens en feront l’écoute dans la quotidienne le soir même, à TVA. Bien sûr, cette année, la production a été un peu bousculée par la pandémie, mais l’opus est bel et bien là, tout chaud, avec ses relectures de succès d’un peu toutes les époques réarrangés au goût du jour (on passe de Pauline Julien et Diane Dufresne à Laurence Jalbert, Daniel Bélanger, Indochine, Marc Dupré et Céline Dion), ses surprises (comme la composition de Matt Moln pour sa mise en danger, «De l’or») et, bien sûr, la rassembleuse chanson thème de la présente édition, «Maintenant et partout».

«C’est un album qui nous a été un peu dicté par les circonstances, explique Anne Vivien, vice-présidente exécutive développement musique chez Musicor. Historiquement, les académiciens avaient accès à un studio à l’intérieur de l’académie et travaillaient avec un réalisateur. Cette année, on savait qu’on ne pouvait pas entrer dans l’académie ni être en contact avec les académiciens, et qu’eux étaient dans une quarantaine continue...»

«Album sprint»

Le défi était donc, pour l’équipe de Musicor, de concocter rapidement un «album sprint»... avec 15 personnes qu’il était impossible de rencontrer.

La solution? «Couper la poire en cinq», image Anne Vivien. Dans le délai prescrit, il était impossible de confier la tâche à un seul réalisateur de diriger tout ce beau monde aux micros. On a donc profité de l’occasion pour permettre à de jeunes réalisateurs de talent d’affiner leur art, sous le parrainage de l’expérimenté Toby Gendron.

De cette «académie des réalisateurs», William Gaboury, Clément Leduc, Lucas Liberatore, le duo Pops & Poolboy et Laurence Nerbonne se sont partagé la matérialisation des 16 pistes du disque. Artistes et artisans ont multiplié les échanges sur Zoom pour préparer préalablement le terrain.

«C’est une découverte autant au niveau des réalisateurs que des interprètes», mentionne Anne Vivien.

Un studio éphémère sans contact a été installé à Waterloo, à quelques pas du Manoir Maplewood, où logent les candidats. Ceux-ci n’ont vu leurs réalisateurs qu’à travers une vitre.

En ce qui a trait au choix des chansons, une liste de morceaux potentiels a été établie, tenant compte de l’âge et du bagage musical des académiciens et susceptibles de plaire à l’entièreté du public de «Star Académie», c’est-à-dire les 7 à 77 ans. Rosalie était familière avec le répertoire de Pierre Lapointe avant de s’approprier «Tous les visages», mais Guillaume n’avait jamais entendu «Aline», de Christophe. Et Jacob Roberge aurait hérité de «Quand les hommes vivront d’amour» même si Raymond Lévesque n’était pas décédé.

«Il y a un côté actuel et agréable à l’album, estime Anne Vivien. On voulait faire un survol des générations. Je pense que ça représente assez bien les univers très différents qu’on a cette année. Chaque académicien a sa propre bulle, son propre univers. C’est un album qui fait du bien, dans un moment particulier de nos vies. On va se rappeler qu’on a enregistré ça en pleine pandémie mondiale!»

L’album «Star Académie 2021» est maintenant disponible en combo avec un numéro exclusif hors série du magazine «7 Jours» consacré à «Star Académie», au prix de 19,99 $ en magasin et au jemagazine.ca. On peut aussi se le procurer sur toutes les plateformes d’écoute en continu et de téléchargement.

La liste des chansons de l’album

«Maintenant et partout» - Chanson thème (tous les académiciens)

«Je veux» - Zaz (Shayan Heidari)

«Corridor» - Laurence Jalbert (Meghan Oak)

«J’m’en veux» - Mélanie Renaud (Maëva Grelet)

«J’ai douze ans» - Diane Dufresne (Zara Sargsyan)

«De l’or» - Composition originale (Matt Moln)

«Aline» - Christophe (Guillaume Lafond)

«Tous les visages» - Pierre Lapointe (Rosalie Ayotte)

«Mommy» - Pauline Julien (Lunou Zucchini)

«Quand les hommes vivront d’amour» - Raymond Lévesque (Jacob Roberge)

«I Miss You So» - Judith Bédard (Queenie Clément)

«S’il suffisait d’aimer» - Céline Dion (Annabel Oreste)

«J’ai demandé à la lune» - Indochine (Charles Kamoun)

«Dis tout sans rien dire» - Daniel Bélanger (Olivier Faubert)

«J’allais être papa» - Michaël Girard (William Cloutier)

«Ton départ» - Marc Dupré (Dashny Jules)

Dans la même catégorie