/news/coronavirus

Le coût des vaccins explose sans explication

Le fédéral indique finalement avoir dépensé plus de 9 milliards $ pour acheter des vaccins contre la COVID-19, soit neuf fois plus que ce qu’il affirme depuis des mois.

C’est ce que les contribuables ont pu découvrir en feuilletant le volumineux budget de 840 pages déposé lundi par la ministre des Finances fédérale, Chrystia Freeland.

Aucune explication n’accompagne ce nouveau chiffre et les fonctionnaires fédéraux ont été incapables de les expliquer lors de la présentation du document.

 Écoutez l’entrevue de Luc Papineau au micro de Richard Martineau sur QUB radio:

Le Journal a passé le mois de mars à retracer les dépenses fédérales liées à la vaccination. Au cours de nos dizaines d’échanges avec les ministères, jamais cette somme pharaonique de 9 milliards $ (G$) pour l’achat de vaccins anticovidiens n’a été évoquée.

Les chiffres rendus publics permettaient plutôt de calculer que pour acheter des doses, les distribuer et les injecter, le fédéral déboursait au total 1,67 G$.

Astrazeneca plus cher ici  

Ottawa a signé des contrats avec huit pharmaceutiques pour obtenir jusqu’à 404 millions de doses, soit de quoi inoculer chaque Canadien plus de dix fois. Le prix de cette opération demeure inconnu puisqu’aucun des contrats d’achat n’a été dévoilé.

De nouveaux documents déposés mardi devant le Comité permanent de la santé aux Communes indiquent néanmoins qu’Ottawa débourse 8,18 $ pour chaque dose du vaccin d’AstraZeneca.

Les États-Unis versent, eux, 4 $ par dose, tandis que l’Union européenne paie, elle, 2,15 $. La pharmaceutique s’est pourtant engagée à déployer son produit sans en tirer un sou de profit jusqu’à la fin de la pandémie.

En janvier, Ottawa a payé 34,50 $ par dose et 37,70 $ en décembre pour des vaccins Moderna et Pfizer, d’après les données publiées par Statistique Canada.