/finance/homepage

Débardeurs du Port de Montréal: modification des horaires dès lundi

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

L’Association des employeurs maritimes (AEM) va modifier à compter de lundi les horaires de travail des débardeurs du Port de Montréal, qui poursuivent leur grève des week-ends et refusent de faire des heures supplémentaires.

• À lire aussi: Débardeurs recherchés à Trois-Rivières et Bécancour

• À lire aussi: Les débardeurs du Port de Montréal votent à 99,31% pour la grève

• À lire aussi: Grève des débardeurs : le milieu des affaires de plus en plus inquiet

Ainsi, l’AEM a annoncé jeudi qu’«afin de maintenir la fluidité de la chaîne logistique», elle va passer à des horaires sans relais, dits à quart, en vertu de dispositions de la convention collective.

«Cette option permettra de contrer, en partie, les effets néfastes de la grève des heures supplémentaires et des fins de semaine déclenchée par le syndicat», a poursuivi l’AEM dans une déclaration.

L’AEM dit qu’elle attend toujours un retour du Syndicat des débardeurs du port de Montréal (SCFP 375) relativement aux deux contre-offres déposées le 15 avril dernier devant les médiateurs.

Les débardeurs, qui sont sans contrat de travail depuis 2018, sont payés de 115 000 $ à 120 000 $ par année en moyenne. Ils réclament plus de congés, une révision de leurs disponibilités au travail et une meilleure conciliation travail-famille.

«L’AEM a à cœur le bien-être de ses employés et comprend que l’amélioration de l’équilibre travail-vie personnelle est une demande importante pour eux. C’est pour cette raison que les contre-offres du 15 avril sont bonifiées, elles comprennent des améliorations en réponse à cette demande», a précisé l’employeur, en parlant d’une situation critique qui fait en sorte que «chaque jour qui passe, le port se congestionne».

Le Syndicat des débardeurs du port de Montréal (SCFP 375) n’avait pas encore répondu à la demande d’entrevue de l’Agence QMI au moment d’écrire ces lignes.