/news/politics

Les malades chroniques vaccinés dès vendredi

Québec ouvrira finalement la vaccination aux gens de 60 ans et moins souffrants de maladies chroniques à compter de vendredi.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Record de 85 000 doses administrées mercredi au Québec

Ceux-ci recevront une injection dans un centre de vaccination désigné ou en pharmacie. Il s’agit notamment des personnes souffrant de diabète, d’hypertension et d’obésité. Québec évalue qu’environ 300 000 personnes sont concernées par cette catégorie.  

De plus, dès le 28 avril prochain, «toute personne présentant une incapacité motrice, intellectuelle, de la parole ou du langage, visuelle, auditive ou associée à d’autres sens, ou encore, liée à un trouble du spectre de l’autisme pourra également obtenir un rendez-vous sur la page www.Québec.ca/vaccinCOVID», précise le communiqué de presse.  

Chacune de ces personnes pourra également inscrire un proche aidant qui pourra être vacciné en priorité. Au total, 250 000 personnes supplémentaires sont visées par cette mesure.  

Jeudi matin, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a expliqué que c’est le nombre limité de doses qui a forcé Québec à limiter la liste des malades chroniques admissibles, il y a près de deux semaines. À ce moment-là, seuls les malades chroniques hospitalisés, les personnes suivies pour un cancer, greffées ou recevant des traitements de dialyse étaient priorisées. 

La décision avait causé de la confusion et de l’amertume chez plusieurs Québécois, puisque les autorités sanitaires avaient jusque-là laissé entendre qu’ils seraient immunisés avant la population générale.  

L’arrivée d’importantes livraisons de Pfizer a changé la donne. «Maintenant qu'on a plus de vaccins, on est capables d'avoir encore plus d'action sur nos populations les plus vulnérables», a expliqué le ministre Dubé au Salon bleu jeudi matin.