/news/society

Vacances estivales : la Sépaq débordée par les demandes

Les Québécois sont nombreux à avoir déjà réservé pour leurs vacances estivales. La Sépaq, la Société des établissements de plein air du Québec, affiche déjà un taux d’occupation très élevé pour la prochaine saison et remarque encore cette année un engouement pour les grands espaces.

• À lire aussi: Aide financière de 25 M$ pour les pourvoiries du Québec

• À lire aussi: 25 beaux campings qui ont encore des places

• À lire aussi: Ruée vers les campings du Québec

En 2020, la Sépaq a enregistré une hausse de 14% de la fréquentation dans les parcs nationaux.

«On parle d’une ruée vers l’AIR, non seulement dans une destination de la Sépaq mais dans les destinations plein air en général», a expliqué en entrevue à TVA Nouvelles le responsable des relations avec les médias de la Sépaq Simon Boivin.

Plusieurs Québécois, qui ne pouvaient pas voyager en dehors du pays, ont redécouvert leurs parcs nationaux. L’été dernier, le taux de satisfaction des visiteurs a atteint 92%.

Pour la saison estivale 2021, du 1er avril à la fête du Travail, la moitié des emplacements de camping sont déjà réservés. Il reste encore certaines dates disponibles pour les semaines plus en demande, mais les emplacements de choix se font plus rares.

«Il faut faire preuve d’une certaine souplesse sur la destination et les dates pour mettre la main sur quelque que chose qui nous intéresse», a confirmé Simon Boivin.

Pour les chalets, les mois de juin, juillet et août sont très populaires. Plusieurs hébergements sont déjà réservés pour cette période.

«À l’heure actuelle, mettre la main sur un chalet ou sur une unité de prêt-à-camper dans les périodes de pointe entre la Saint-Jean-Baptiste et la fête du Travail, c’est plus difficile», a ajouté le responsable des relations avec les médias de la Sépaq.

Même si les déplacements entre régions ne sont pas recommandés pour le moment et même interdits dans certaines régions (Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Côte-Nord et Nord-du-Québec) les Québécois réservent tout de même leurs vacances estivales dans les régions du Québec.

La Sépaq avise tous ses clients de la situation actuelle et des mesures sanitaires en place et se pliera aux exigences de la Santé publique.

«Il y a des réservations à différents endroits, mais on verra dans quelles mesures il sera possible de les honorer cet été en fonction des règles qui seront en vigueur», a expliqué Mr Boivin.

La Sépaq a déjà lancé les réservations pour les chalets pour l’été 2022. Plusieurs Québécois ont déjà planifié leurs vacances pour l’année prochaine puisque 25% des dates disponibles sont déjà réservées.

«Ça ne s’est pas réservé en un clin d’œil, mais néanmoins, on sent que les destinations plein air vont continuer à être attrayantes même l’année prochaine», a conclu Simon Boivin.