/news/world

Un chien de l'armée française décoré à titre posthume au Royaume-Uni

Leuk, un berger malinois de l'armée française, est décoré vendredi à titre posthume de la plus haute distinction britannique pour les animaux, a annoncé l'association de protection des animaux PDSA.

• À lire aussi: Discrimination liée à un chien guide: un juge accorde 6600$ à un couple

• À lire aussi: Un chien a survécu à une chute de 200 pieds

Surnommé «Leuk la chance» ou «Lucky Leuk', le chien qui a servi au sein du prestigieux commando Kieffer de la marine française, a été tué en mai 2019 par un insurgé au Mali, où «ses actes ont sans aucun doute sauvé la vie de son unité à de multiples reprises», a souligné le directeur général de l'association, Jan McLoughlin.

Il est le premier chien de l'armée française à être ainsi décoré par la médaille Dickin, considérée comme l'équivalent pour les animaux de la Croix de Victoria, distinction militaire suprême des armées britanniques et des pays du Commonwealth.

Né en 2013, Leuk a intégré la division K9 du commando Kieffer, après deux années d'entraînement, et a commencé à être utilisé pour détecter des explosifs.

Il s'est illustré lors d'une mission en avril 2019 au Mali, où l'armée française déploie plus de 5 000 hommes dans la force anti jihadiste Barkhane. Dans une épaisse végétation, alors que toutes les autres options étaient épuisées, Leuk a été déployé pour débusquer deux insurgés munis d'armes automatiques.

Il a «couru à travers les flammes et les balles, attaquant sans relâche pendant sept minutes, permettant à son équipe de se rapprocher en toute sécurité et de neutraliser la menace», selon le récit de l'association.

BRITAIN-FRANCE-CONFLICT-ANIMAL-MILITARY-AWARD

AFP

Il a aussi créé une diversion en s'attaquant à un insurgé, ce qui a permis d'enregistrer un nouveau succès.

«Il a attaqué avec acharnement l'ennemi qui était armé et grâce à ça, je peux vous parler aujourd'hui», a déclaré son maître, présenté sous le nom de Forest, dans une vidéo publiée par l'association.

Leuk est mort au combat le mois suivant, tué par un jihadiste. Sa dépouille a été rapatriée recouverte du drapeau français, et saluée par une haie d'honneur.

Deux ans après sa mort, un mémorial honorant les chiens morts au combat doit être inauguré en France.

Créée par la fondatrice du PDSA Maria Dickin en 1943, la médaille Dickin récompense les animaux qui font preuve d'une bravoure et d'un dévouement remarquables lors d'un conflit militaire. Ses récipiendaires comprennent en tout 36 chiens, 32 pigeons, quatre chevaux et un chat.

Parmi eux figure Diesel, une femelle berger belge tuée une semaine après les attentats du 11 novembre 2015 à Paris, lors de l'assaut donné par la police contre un appartement où l'organisateur présumé des attaques qui avaient fait 130 morts a été tué.

Sur Twitter, les messages sous le hashtag #JeSuisChien avaient fleuri pour lui rendre hommage.