/news/coronavirus

Pourra-t-on voyager à l’étranger cet été?

Le gouvernement fédéral aura une décision difficile à prendre concernant l’autorisation de voyager à l’étranger, croit Roxane Borgès Da Silva. 

• À lire aussi: Les touristes américains vaccinés admis en Europe cet été

• À lire aussi: Les conservateurs réclament la suspension des vols internationaux

Lundi, le New York Times rapportait que les touristes américains seront autorisés à visiter l’Union européenne dès cet été s’ils sont vaccinés contre la COVID-19. 

La professeure à l’École nationale de santé publique de l’Université de Montréal, Roxane Borgès Da Silva, soutient, en entrevue à LCN, que la présence des variants complique la décision des autorités sanitaires. 

«Parce qu’ouvrir aux voyages, ça signifie ouvrir à la possibilité d’importer des variants qui sont résistants aux vaccins puisqu’on n’a pas une bonne connaissance de tous les variants qui existent dans tous les pays», affirme-t-elle. 

Ne pas relâcher les mesures

D’ailleurs, Mme Borgès Da Silva est d’avis que les mesures sanitaires en place au Québec ne devraient pas être assouplies, pour le moment. 

«Pour ne pas se retrouver dans la situation comme l’Ontario ou les provinces de l’ouest, il faudrait faire attention et ne pas relâcher», dit-elle. 

Elle considère que ce sont ces mesures qui font en sorte que le Québec s’en tire mieux que sa province voisine. 

«C’est certainement ces mesures de confinement partiel qu’on a maintenues au Québec pendant tout l’hiver qui ont fait qu’on a réussi, dans une certaine mesure, à contenir la propagation, contrairement à l’Ontario qui a tout relâché dès le mois de février», compare la professeure. 

Selon elle, un relâchement des mesures pourrait être envisagé en été si la vaccination se déroule comme prévu. 

«Peut-être qu’au début juillet on va pouvoir relâcher graduellement comme le recommande l’Agence de la santé publique du Canada», avance Mme Borgès Da Silva.