/regional/quebec

COVID-19: la courbe se stabilise dans la grande région de Québec

En plus d’observer une légère remontée des cas pour une deuxième journée de suite, repassant au-dessus des 200 nouvelles infections quotidiennes, la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches déplorent six nouveaux décès liés au virus. 

• À lire aussi: 899 cas et 14 décès au Québec

• À lire aussi: Le bilan s’alourdit dans le Bas-Saint-Laurent

• À lire aussi: Premier décès lié au vaccin AstraZeneca au Québec

La pente descendante de la courbe de propagation des derniers jours semble se stabiliser dans la région. À Québec, 111 nouveaux cas sont recensés, soit un de plus que la veille. À ce jour, 30 782 personnes ont contracté le virus sur le territoire.

Au sud du fleuve, on parle d’une augmentation de près de 30 cas, avec 109 porteurs supplémentaires du virus, pour un total de 16 380 infectés depuis mars 2020.    

  • Écoutez le journaliste Alexandre Dubé avec Benoit Dutrizac sur QUB radio:   

Quatre des six nouvelles victimes du virus dans la grande région de Québec proviennent de la Capitale-Nationale, portant le compte à 1071 décès liés à la COVID-19. En Chaudière-Appalaches, on en dénombre désormais 319.

Par ailleurs, l’ensemble des hospitalisations de l’hôpital de Saint-Georges et de l’Hôtel-Dieu de Lévis n’ont toujours pas augmenté depuis cinq jours. Depuis le dernier bilan, elles ont diminué de deux patients. Toutefois, deux nouveaux malades se sont ajoutés à Québec.

Thrombose suspectée 

Notons malgré tout que plus du tiers de la population de la grande région de Québec, incluant Chaudière-Appalaches, est désormais vacciné. Plus précisément à environ 34%. 

L’inoculation de la deuxième dose du vaccin chez l’ensemble des résidents des 70 CHSLD des deux territoires doit d’ailleurs se terminer mardi. Rappelons aussi que depuis mardi, les personnes présentant un handicap physique ou intellectuel peuvent prendre rendez-vous pour se faire vacciner.

Si tout semble bien se dérouler pour la grande majorité des personnes vaccinées, on signale cependant qu'un cas suspecté de thrombose fait l'objet d'une enquête au CISSS de Chaudière-Appalaches.

«Mais rien de confirmé, donc nous ne pouvons pas faire de déduction ou de rapprochement avec la vaccination à cette étape-ci», rassure Mireille Gaudreau, porte-parole du CISSS.

Situation «alarmante» sur la Côte-Nord 

Sur la Côte-Nord, qui se trouve en zone orange depuis le 11 avril, la situation épidémiologique semble empirer depuis quelques jours.  

Les 82 cas actifs qu’on y retrouve actuellement représentent une proportion de 91,8 cas par 100 000 habitants, selon l’INSPQ. La seule région de la Haute-Côte-Nord–Manicouagan a un taux de 189,4 cas par 100 000 habitants, soit plus que Montréal et presque autant que la Capitale-Nationale.

«La situation est alarmante», a fait savoir le député péquiste de René-Lévesque, Martin Ouellet. «Si rien ne change au courant de la semaine, on pourrait effectivement vivre des resserrements en matière des mesures sanitaires.»

«La prochaine semaine qu'on va passer, elle est déterminante», a-t-il ajouté, invitant les gens de la Côte-Nord à «relever leur garde». 

À voir aussi    

Dans la même catégorie