/news/society

Quand le cancer de son enfant devient un gouffre financier

Amputée d’une jambe il y a deux semaines, Naomie, 11 ans, qui souffre d’un cancer des os très agressif, doit recevoir un médicament expérimental si elle souhaite continuer à se battre contre la maladie.

«En 2018, elle a su pour la première fois que son premier cancer était celui aux os, au fémur droit. Mais, dernièrement, on a su que c'était revenu, puis qu’il n'y avait plus d'autres options que l'amputation», explique sa sœur Kim.

Un choc pour tout le monde, concède sa mère, Kathia Lamothe.

Mais ce traitement, évalué à quelque 70 000$, n’est pas couvert par l’assurance maladie.

Et ce n’est pas gagné d’avance puisque Mme Lamothe a dû abandonner son emploi pour prendre soin d’elle.

«J'ai fait des sacrifices. Depuis trois ans, je fais des sacrifices. J'étais sur le point de me retrouver un emploi, puis la rechute a fait que tout a basculé derrière moi», raconte Kathia Lamothe.

Pour tenter d’éponger la facture, la famille a lancé une campagne de sociofinancement.

«Les gens autour de nous, surtout mon beau-père, ont décidé de faire un "GoFundMe" pour nous aider financièrement. Parce qu'on a beaucoup d'allers-retours à Montréal [et on doit] payer la chimio», mentionne Mme Lamothe.

«Toutes ses autres chimios ont été payées, mais celle-là, vu qu'elle est expérimentale, elle n'est pas payée», ajoute-t-elle.

Naomie devra recevoir ce traitement pendant un an. Malgré tout, la mère de famille garde espoir.

«J'ai de l'espoir. Naomie, c'est une battante, une vraie guerrière», dit-elle.

Mme Lamothe ne s’en cache pas : amasser les 70 000 $ nécessaires pour couvrir les dépenses serait une préoccupation de moins.

«Avec ça, ça va être un souci de moins, puis on va profiter de la vie sans soucis d'argent», lance-t-elle.

Et même si elle ne l’a pas facile, Naomie garde le sourire.

«Aidez-moi, s'il vous plaît!» demande-t-elle.