/news/coronavirus

COVID-19: les CHSLD de l'Ontario n'étaient pas prêts

Elderly man using a Zimmer walking frame in his own home

Stephen - stock.adobe.com

Les centres de soins de longue durée de l'Ontario n'étaient pas prêts à faire face à la COVID-19, a conclu la vérificatrice générale de la province dans un rapport portant sur les milliers de décès qui y sont survenus.

• À lire aussi: COVID-19: hausse des cas, baisse des hospitalisations

Malgré le précédent qu'a été la crise du SRAS à Toronto en 2003, «ni le ministère des Soins de longue durée ni le secteur des soins de longue durée n’étaient en mesure, préparés ou équipés pour régler efficacement et rapidement les problèmes engendrés par la pandémie», juge la vérificatrice générale de l'Ontario Bonnie Lysyk dans son rapport de 118 pages dévoilé mercredi.

Le manque de préparation et les problèmes systématiques qui plombent les soins de longue durée en Ontario depuis des décennies ont mené à une véritable hécatombe. En date du 31 décembre dernier, 475 foyers de soins de longue durée, soit trois centres sur quatre, avaient vu la COVID-19 se faufiler entre leurs murs, note-t-on dans le document.

Toujours en date du 31 décembre, le virus avait causé la mort de 2800 résidents des centres de soins de longue durée sur 11 143 patients infectés. Huit membres du personnel avaient aussi péri, tandis que 4329 avaient été affligés par le SRAS-CoV-2.

Chambres comptant jusqu'à quatre occupants; manque criant de personnel, encore plus exacerbé par l'interdiction des visites des proches aidants; manque d'expertise face aux pandémies; abandon des inspections par le gouvernement; manque d’intégration du secteur des soins de longue durée au reste du secteur des soins de santé: la liste des problématiques soulevées par la VG de l'Ontario est longue.

«Malgré les préoccupations soulevées depuis plusieurs années avant la pandémie, le secteur public n’avait pas encore traité efficacement les faiblesses systémiques de la prestation des soins de longue durée en Ontario», résume-t-on dans le rapport.

Afin de remédier à la situation, la VG a proposé 16 recommandations totalisant 55 mesures à implanter, incluant un accroissement du nombre de lits disponible, la rénovation des centres de soins vétustes et l'embauche de plus de personnel.

Ce rapport est publié alors même que la troisième vague a mis à mal le système de santé de l'Ontario dans le dernier mois, notamment en envoyant près de 900 patients atteints du virus aux soins intensifs. Le gouvernement de Doug Ford a dû faire appel au fédéral, aux autres provinces, à l'armée et à la Croix-Rouge pour tenter de trouver le personnel nécessaire afin de continuer à offrir les soins nécessaires aux Ontariens.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.