/news/coronavirus

COVID-19: Trois jours de congé payés en Ontario

A Covid-19 test tube in hospital laboratory close up

Fabio Balbi - stock.adobe.com

Les travailleurs infectés par la COVID-19 en Ontario auront dorénavant droit à trois journées de maladie et pourraient toucher une prestation fédérale bonifiée.

• À lire aussi: COVID-19: les CHSLD de l'Ontario n'étaient pas prêts

• À lire aussi: COVID-19: hausse des cas, baisse des hospitalisations

• À lire aussi: COVID-19: L'Ontario cherche des renforts jusqu'aux Philippines

Sous pression depuis des semaines et talonné de près par les partis d'opposition sur la question, le gouvernement de Doug Ford a dévoilé les modalités de son programme de congé maladie, mercredi, qui serait rétroactif jusqu'à 19 avril dernier.

En vertu du programme, le gouvernement va rembourser trois journées de congé maladie aux employeurs, jusqu'à concurrence de 200 $ par jour.

Les employés infectés par le virus ou qui ont des symptômes pourront donc prendre congé. Le programme vise aussi à couvrir les travailleurs qui souffrent de problèmes de santé mentale lié à la pandémie.

De plus, si le projet est adopté par les députés ontariens, le gouvernement provincial compte verser de l’argent à Ottawa pour que le fédéral double le montant alloué dans le cadre de la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE).

Rappelons que la PCMRE, mise en place l'automne dernier, permet aux travailleurs canadiens devant s'absenter du travail en raison de la COVID-19 de toucher 500 $ par semaine, pour un maximum de quatre semaines.

Si Ottawa approuve ce plan, les employés ontariens pourraient donc recevoir 1000 $ par semaine.

Selon des sources de Global News, Queen's Park évalue que la mesure coûtera entre 750 millions et 1,5 milliard $.

La lutte contre la COVID-19 dans les milieux de travail de l'Ontario fait partie des priorités, tandis que les organisations de santé publique du Grand Toronto obligent la fermeture des entreprises dès que cinq cas sont recensés. Malgré tout, de nombreux milieux de travail demeurent touchés, comme en témoigne le cas du centre de tri de Postes Canada à Mississauga, où 80 employés se sont retrouvés en quarantaine en raison d'une éclosion cette semaine.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.