/news/coronavirus

«Le virus, tranquillement, va se frapper à un mur» - Dre Mylène Drouin

La situation de la pandémie de COVID-19 va plutôt bien à Montréal, a fait savoir tout sourire la Dre Mylène Drouin mercredi lors d’un point presse annonçant de rares bonnes nouvelles, en appelant toutefois au maintenant de la vigilance face à ce virus qui a surpris à plus d'une reprise.

«On a l’impression de peut-être déjouer des pronostics ou des scénarios. On va attendre avant de crier victoire, parce que face à un virus aussi évolutif avec la question des variants, on se doit d’être très prudents. Pour une grande métropole comme Montréal, on est très satisfaits», a lancé d’entrée de jeu Dre Drouin. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

 La prise en charge rapide et agressive des éclosions, une campagne de vaccination qui avance à bon train, des mesures sanitaires strictes et majoritairement respectées par la population, peuvent expliquer ce bilan positif.

«La population est engagée et elle est avec nous», s’est félicitée Dre Drouin en soulignant le bon travail de ses équipes. 

Si de nombreuses petites éclosions sont recensées, il n’y a pas eu d’événement de super propagation qui aurait pu causer une perte de contrôle sur les contaminations. 

Le contrôle serré des cas a permis d'éviter la propagation de deux cas de variants indiens, détectés en avril de personnes qui arrivaient de l'extérieur. Ces infections n'ont pas engendrés de cas secondaire. 

Depuis janvier, le taux de reproduction du virus se maintient sous le 1, autour de 0,82, un niveau acceptable. Les inquiétudes des autorités de santé publique augmentent lorsque le 1 est dépassé. Le taux de positivité est à 2%. 

«Ça démontre qu’on a un bon niveau de mesures actuellement en place», précise la directrice de la santé publique de Montréal. 

Vaccination     

Avec plus de 750 000 doses données à Montréal seulement, les effets de la vaccination commencent aussi à se faire ressentir. Jusqu’à présent, plus de 75 % des personnes âgées de 60 ans et plus ont reçu une dose de l’un ou l’autre des vaccins contre la COVID-19. 

«On a une population qui progresse en termes de couverture vaccinale, donc, le virus, tranquillement va se frapper à un mur», ajoute Dre Drouin. 

La PDG du CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, Sonia Bélanger a fait savoir que des doses du vaccin AstraZeneca pour les 45 ans et plus étaient toujours disponibles en rendez-vous. 

«Ça va mieux à Montréal. Ça démontre la capacité de notre réseau et de nos équipes à travailler ensemble», a souligné Sonia Bélanger.

Elle a révélé que 219 patients sont présentement hospitalisés pour la COVID-19 dans les différents hôpitaux de Montréal, dont 67 aux soins intensifs.

«Au sommet de la deuxième vague, on avait plus de 900 patients hospitalisés. On voit tout de suite que c’est une nette amélioration», a constaté Mme Bélanger.

Elle a également mentionné que la campagne se poursuit chez les travailleurs de la santé, alors que 68 % de ceux travaillant en CHSLD ont déjà reçu le vaccin.

Au cours des 14 derniers jours, 4100 Montréalais ont obtenu un résultat positif à la COVID-19, un nombre en baisse par rapport à la période du 30 mars au 12 avril (4900 cas) et à celle du 16 au 29 mars (4270 cas).

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.