/news/coronavirus

Victime d’AstraZeneca: «C’est une tragédie»

À l’image de tous ceux qui regardaient le point de presse du premier ministre Legault, hier, Mario Dumont a trouvé la nouvelle du décès de Francine Boyer d’une grande tristesse. La femme de la Montérégie a succombé à une thrombose cérébrale après avoir été vaccinée avec AstraZeneca.

• À lire aussi: La famille de Francine Boyer donne deux conseils aux Québécois

«C’est une tragédie. Ça nous rappelle que l’on ne met plus de photo, que l’on ne personnaliste plus les décès de la COVID», souffle notre chroniqueur politique alors qu’encore hier 14 décès étaient rapportés et que 10 898 Québécois ont été emportés par le coronavirus en un peu plus d’un an.

Francine Boyer

Photo tirée de Facebook

Dignement, la famille de Francine Boyer, 54 ans, mère de deux enfants et grand-maman, a réagi quelques heures après l’annonce de la nouvelle par le Dr Horacio Arruda. 

Les proches de la défunte invitent les Québécois à continuer de se faire vacciner, mais leur conseillent d’être très alertes s’ils ont des symptômes après avoir été inoculés. 

«La réaction de sa famille est très mature, rationnelle, c’est impressionnant, malgré leur énorme tristesse. Une jeune grand-mère qui perd la vie assombrit la campagne de vaccination», laisse-tomber Mario Dumont. 

*** Voyez l’intégrale de sa chronique dans la vidéo ci-haut