/news/coronavirus

Le Canada a acheté trop de vaccins croit la Dre Joanne Liu

Pendant que le Canada semble voir la lumière au bout du long tunnel qu’a créée la pandémie de la COVID-19, plusieurs pays comme l’Inde souffrent et peinent à s’en sortir. 

• À lire aussi: 79% des Québécois disent oui au vaccin contre la COVID-19

• À lire aussi: La vaccination ouverte aux 50-59 ans

• À lire aussi: Inde : les casse-têtes de la campagne de vaccination ouverte à tous

Or, l’Inde produit 60 % des stocks mondiaux de vaccins rappelle la Dre Joanne Liu, médecin au CHU Ste-Justine, membre du panel international indépendant sur la COVID et ancienne présidente de l’organisme Médecin sans frontières. La crise pourrait donc menacer l’approvisionnement mondial en vaccins.

«On est interconnecté, l’Inde c’est un peu la pharmacie du monde, s’il n’est plus capable de produire ces produits génériques là, tout le monde va avoir des ruptures de stock», a affirmé la Dre Liu en entrevue à QUB radio, vendredi.

Mme Liu assure que de laisser le virus muter dans plusieurs endroits de la planète est une action qui va nous revenir au visage.

«On est dans une position qui nous permet d’avoir de l’optimisme, mais avec précautions. Ça demeure que s’il y arrivait un nouveau variant qui a une résistance aux vaccins et bien, on retournerait à la case départ», a-t-elle indiqué.

La Dre croit qu’il faut s’assurer impérativement que tous les pays arrivent en même temps à la ligne d’arrivée par rapport à la bataille de la COVID.

«On va être pour des décennies à repayer l’impact de la COVID-19, c’est important que la prochaine fois on soit mieux préparé», a soutenu la Dre Liu.

À voir aussi  

Dans la même catégorie