/regional/montreal/montreal

Tragédie au mont Méron en Israël: deux Montréalais parmi les victimes

Deux Montréalais ont perdu la vie lors d’un mouvement de foule qui a fait au moins 45 morts, dans la nuit de jeudi à vendredi, durant un pèlerinage juif orthodoxe au mont Méron, en Israël.

• À lire aussi: «L'une des plus graves catastrophes» de l'histoire d'Israël

• À lire aussi: Au moins 44 morts dans un pèlerinage juif en Israël

Le Consulat d’Israël à Montréal a dit avoir «le cœur brisé par la terrible tragédie du mont Méron, où une nuit de joie s'est transformée en une nuit de deuil», dans une publication Facebook, vendredi matin.

Le Consulat a également annoncé le décès du Montréalais Shraga Gestetner. Une autre victime de la tragédie, Dovi Steinmetz, est également un résident de la métropole.

Le chef de l’opposition officielle, Lionel Perez, qui connaissait l’une des victimes, a offert ses condoléances aux proches: «Ma famille et moi sommes dévastés par le décès de Dovi Steinmetz z’l de CDN-NDG, district Darlington. Nos pensées vont à Shloimie & Faigy. Dovi était sociable, aimé de tous et ami de notre fils Amram. Nous serons là pour vous accompagner. Baruch Dayan HaEmet», a-t-il déclaré sur Twitter.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a également offert ses condoléances dans un message sur Twitter: «Nous apprenons avec tristesse le décès de deux Montréalais au mont Méron, en Israël. Nous sommes de tout cœur avec la communauté juive de Montréal».

Le principal opposant à Mme Plante aux élections municipales, Denis Coderre, a aussi apporté son soutien à la communauté juive: «Je suis sans mots face à la tragédie du mont Méron. J'offre mes plus sincères condoléances aux familles des victimes, et particulièrement à celles de Shraga Gestetner z’l et Dovi Steinmetz z’l de Montréal. Je suis de tout cœur avec la communauté juive».

Le premier ministre, Justin Trudeau a également envoyé son soutien à la famille des deux victimes.

D’après les médias locaux, la bousculade, qui a fait au moins 45 morts et 150 blessés, a eu lieu dans un étroit tunnel débouchant sur des escaliers. Plusieurs pèlerins auraient chuté les uns sur les autres et des centaines de personnes se seraient fait piétiner par la foule.

Cette célébration religieuse, qui a normalement lieu chaque année, est la première autorisée par les autorités depuis que le pays a levé l’essentiel des restrictions liées à la COVID-19.